Ifangni :le préfet Setonnougbo et le maire Zannou en symbiose pour...

Ifangni :le préfet Setonnougbo et le maire Zannou en symbiose pour le développement

0
PARTAGER

Le périple de la tournée statutaire du Préfet du département du Plateau dans les communes sous sa direction  se poursuit .Ce jeudi 17 novembre 2016, c’est l’hôtel de ville de la commune d’Ifangni qui accueille la forte délégation préfectorale pour un état des lieux et  s’enquérir des difficultés de la population.

 

Accompagné pour la circonstance de son homologue  de l’Ouémé, le Préfet  Valère Setonnougbo  a drainé derrière lui tous les cadres techniques de son cabinet et toutes les personnalités et représentants de tous les services et institutions déconcentrés des départements de l’Ouémé et du Plateau, ceux-ci, pour prendre en compte chacun en ce qui le concerne, les doléances de la population. Après un bref tête-à-tête avec le Maire André Zannou et son cabinet, il revient au personnel de la Mairie de présenter la commune et les entraves qui affectent son décollage. Cette mission est assurée par le secrétaire général de la Mairie, Fadélé Bachirou . Parlant des activités au sein du conseil communal, quatre sessions dont trois ordinaires et une extraordinaire suivies de sept réunions. Les quatre commissions techniques permanentes du conseil communal  ont tenu à cette date cinq réunions afin d’échanger sur les propositions et sujets de développement sans oublier les activités au sein des conseils des arrondissements et des villages. Au chapitre d’exécution du budget au 30 septembre 2016, les recettes recouvrées sont d’un montant de 192.719.665 FCFA, soit un taux de réalisation de 53,65% ; les dépenses effectuées sont d’un montant de 149.473.882 FCFA pour un taux de réalisation de 41,61%. Au-delà  de la mobilisation des ressources propres, du point d’exécution des sous-projets communautaires cohorte 2, du point d’exécution du plan annuel d’investissement 2016 et du point de la coopération décentralisée, où l’on pourrait se réjouir d’une performance rassurante, les difficultés n’en manquent pas pour la population d’Ifangni. Il faut à cet effet noter le retard de plusieurs semaines  dans l’établissement de la carte nationale d’identité, l’inexistence d’un guichet de paiement des factures de la SBEE et des projets du gouvernement tant de construction de logement, de module de classe  que de l’extension du réseau électrique de la SBEE abandonnés. Mieux, la population réclame l’intervention du Préfet pour l’aménagement de la voie  Inter-états Ayita-Igolo dans un état de dégradation avancée, la réhabilitation et l’équipement du centre communal de santé et la construction des bureaux du nouveau  commissariat d’Ifangni.

A toutes ces doléances, les deux Préfets ont apporté les éclaircissements sur les actions déjà entreprises  par le gouvernement avant de prendre l’engagement d’être le porte-voix de cette population auprès de l’exécutif pour le bien être de la population d’Ifangni.

C. H

 


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE