Hervé Hèhomey, le tsunami qui emporte tout sur son passage

Hervé Hèhomey, le tsunami qui emporte tout sur son passage

0
PARTAGER

Le gouvernement de la rupture est décidé à rompre véritablement avec certaines pratiques qui existaient sous le régime défunt. Et pour ce faire, depuis les premières heures de sa prise de pouvoir, le Président Patrice Talon s’est entouré des cadres compétents qui l’aideraient dans la réussite de sa mission. Au nombre de ceux-ci, il y a un ministre qui bat le record des suspensions. Tel un coureur de fond, en 49 jours d’activité seulement, les statistiques ont démontré que Hervé Hèhomey, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est le ministre du gouvernement de la rupture qui aura fait plus de ravage. Plus que le cyclone Katrina qui a fait assez de victimes par noyade par le passé aux USA, le ministre des infrastructures et des transports Hervé Hèhomey ravage tout sur son passage. Depuis sa nomination dans la soirée du 6 avril 2016 à la date de ce jour 24 mai 2016, soit en 49 jours d’exercice à la tête de ce département ministériel, il est indiscutablement le ministre du gouvernement du Nouveau Départ qui fait plus parler de lui avec le mot SUSPENSION.

Bertin Boniface Iyani, ancien Directeur Général de l’ANAC, Antoine Kouthon, ancien Directeur Général de la Sobemap, Hervé Fangnigbé, ancien Directeur du CNCB, et récemment Azaria Naomi jusqu’à hier seulement, Directrice Générale du PAC, en savent quelque chose. Tous sont passés sous la machine de SUSPENSION de ce ministre Hercule qui accompli visiblement les 12 travaux. Juste en moins de 50 jours d’exercice, ce ministre du département des collines a balayé trois DG de leurs anciens postes, soit 1 DG tous les 16 jours. Dans son hyperactivité, Hervé Hèhomey s’en est aussi pris à la filière véhicule d’occasion. Mais heureusement là, il a très tôt compris que ce n’est pas sous tous les cieux qu’on soulèvent le totem des couvents.
Hervé Hèhomey dégage tout ou du moins suspend tout sur son passage. Et Dieu seul sait qu’aux noms des mesures conservatoires, qu’il en suspendra encore dans les jours à venir.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE