He Arifari Bako sur Golfe Tv hier : «Le K.O en 2016...

He Arifari Bako sur Golfe Tv hier : «Le K.O en 2016 relèverait de la pure utopie»

0
PARTAGER

Le candidat à l’élection présidentielle du 6 mars prochain, l’Honorable Arifari Bako a été sur reçu sur l’émission spéciale de Golfe Télévision hier, mercredi 17 février 2016. Il a abordé les points cruciaux de l’actualité, en occurrence l’interdiction des meetings au nord, la Lépi, le non-respect des clauses de désignation de candidat au sein des Fcbe et, le K.O en 2016 que l’invité qualifie d’utopique.

Les possibilités d’un K.O à l’issue de la présidentielle de 2016 restent loin d’être une réalité, selon l’Honorable Arifari Bako. Reçu sur l’émission spéciale ‘’Une gouvernance confiante et inclusive’’ de Golfe Télévision, il a estimé que, réaliser un K.O électoral en 2016, serait une pure manipulation. En outre pour l’invité, il n’y a pas un candidat-président à l’élection du 6 mars prochain. « On a mis toutes les machines en branle pour Zinsou », a-t-il souligné, avant d’ajouter qu’aujourd’hui, on ne peut dire qu’il y a un fief électoral pour un seul candidat. « Les Fcbe ne sont plus politiquement majoritaires au nord. Il n’y a pas un Maire lié aux Fcbe », a-t-il fait savoir. Par ailleurs, parlant du choix du candidat à l’interne des Fcbe, Arifari Bako a notifié que les textes qui fondent l’alliance n’ont pas été respectés. « Du coup, on a ignoré les candidats aux primaires en proposant en lieu et place Lionel Zinsou comme le candidat unique ». Il a dit n’avoir rien contre celui-ci, mais il a soutenu que le candidat des Fcbe ne connaît pas l’Etat béninois. « Je ne doute pas de ses qualités, mais il n’a pas passé un an de sa vie au Bénin», a souligné l’invité de Golfe TV hier.

Parlant du K.O de 2011, il a estimé qu’on pourrait justifier cela par une simple coïncidence. Toutefois, reconnait-il, il n’a été qu’un acteur. Il a, par la suite, considéré le report de la présidentielle comme une habitude. Pour lui, cela n’est pas fait exprès. Selon l’analyse de l’Honorable Arifari Bako, l’usage des deux différentes cartes d’électeur pourrait causer certaines difficultés. Il a cependant proposé qu’on fasse valoir la liste d’émargement des citoyens qui auraient retiré leurs cartes d’électeur, car selon lui, c’est à ce seul titre qu’on pourrait réellement avoir une liste électorale pour aller à la présidentielle. Le fait d’attribuer au Centre national de traitement (Cnt) la distribution des cartes jusqu’à la vieille de l’élection a paru irréaliste, aux yeux de l’invité. Sur le sujet, il a indiqué qu’en temps normal, la distribution des cartes devrait se faire une semaine avant les élections. Il a, pour finir, évoqué les grands points de son projet de société, lequel prend en compte la jeunesse, les femmes et le monde rural. Selon lui, c’est le projet qui colle au mieux aux réalités du Bénin.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE