Harmonisation des projets d’arrêtés ministériels et préfectoraux: Une cellule d’analyse et ...

Harmonisation des projets d’arrêtés ministériels et préfectoraux: Une cellule d’analyse et d’enregistrement créée à la présidence

0
PARTAGER

l est désormais mis en place à la présidence de la République, une cellule d’analyse et d’enregistrement des projets d’arrêtés ministériels et préfectoraux. C’est ce qui ressort du point du Conseil des ministres du mercredi 24 août, fait par le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République Pascal Irénée Koupaki.

Un décret portant création de la Cellule d’analyse et d’enregistrement des projets d’arrêtés ministériels et préfectoraux à la présidence de la République a été pris au cours du Conseil des ministres du mercredi 24 août dernier. Selon les explications du ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République, les actes réglementaires pris dans les ministères et les préfectures devront être désormais en harmonie avec la politique de la nation dans tous les secteurs. « Ils doivent être aussi en harmonie avec les plans, les programmes et les projets de développement approuvés par le gouvernement. Lesdits actes devront également traduire la volonté d’une cohésion gouvernementale à toute épreuve », souligne Pascal Irénée Koupaki. Pour renforcer cette cohésion et assurer le suivi des actes administratifs, un mécanisme est mis en place à la présidence de la République à travers la création de la Cellule d’analyse et d’enregistrement des projets d’arrêtés ministériels et préfectoraux.

Le Conseil des ministres a aussi adopté les états financiers pour l’exercice clos le 31 décembre 2014 de la Société nationale des Eaux du Bénin (Soneb) et a pris note du résultat net positif dégagé par la société. Aussi, le ministre en charge de l’Energie a été instruit pour faire prendre par les organes de direction et d’administration, les dispositions nécessaires pour poursuivre les efforts d’assainissement des finances de l’entreprise et l’effort d’amélioration des prestations à la clientèle. Le gouvernement a par ailleurs attiré l’attention sur «la nécessaire mise en œuvre des recommandations formulées par les commissaires aux comptes de la société ». Il est créé aussi un Centre de formation aux opérations de maintien de la paix au sein des Forces armées béninoises à Cana, en vue d’une formation de pré-déploiement des hommes en armes du Bénin affectés sur les théâtres de maintien de paix. « L’utilisation des résultats de l’évaluation pour changer les conditions de vie des populations ». C’est ainsi que s’intitule le thème de la quatrième édition des Journées béninoises de l’évaluation prévue du 5 au 7 septembre et dont l’organisation a été autorisé par le gouvernement, tout comme il a été autorisé l’organisation d’une rencontre internationale des jeunes à Cotonou par la Conférence épiscopale et par l’Eglise protestante méthodiste, du 31 août au 4 septembre prochain au profit de 6000 jeunes béninois et 2000 autres venant d’autres contrées. Le Conseil des ministres a aussi apporté son soutien à des Béninois candidats à des postes internationaux?

Josué F. MEHOUENOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE