Gouvernance : Comment Talon contrôle l’économie nationale

Gouvernance : Comment Talon contrôle l’économie nationale

1
PARTAGER

La gouvernance au Bénin intéresse de plus en plus ‘’La Lettre du continent’’. L’hebdomadaire panafricain est encore revenu à la charge en s’intéressant aux conflits d’intérêt dans la gestion du pouvoir depuis l’avènement de Patrice Talon. Le décryptage fait état de ce que le président élu en avril au Bénin a du mal à se départir de son manteau d’homme d’affaires. Mieux, par le biais de ses sociétés, il prend progressivement  contrôle de tous les secteurs vitaux de l’économie.
Lire l’intégralité de l’article paru dans le n°741 de la ‘’La lettre du continent’’ du 16 novembre 2016 Bénin

L’économie nationale tombe dans les mains de Patrice Talon

Aucun secteur stratégique ne semble échapper au chef de l’Etat et homme d’affaires avisé élu en avril. Décryptage.

Ignorant superbement les articles 51 et 52 de la constitution, qui interdisent notamment à tout président élu « d’exercer une autre activité professionnelle », le président Patrice Talon poursuit sa mise en coupe réglée de l’économie béninoise au profit de ses différentes sociétés, non sans craindre d’évidents conflits d’intérêts.

Bénin contrôle de retour

Evincée, en 2012, du Port autonome de Cotonou (PAC), sa société Bénin contrôle, spécialisée dans la vérification des importations et des exportations, s’apprête à faire son grand retour. Pour ce faire, l’administration Talon vient de remercier  Solutions technologiques des transports du Bénin (STTB), qui avait obtenu ce marché. Le 9 septembre, alors qu’il était déjà au poste au Palais de la Marina, depuis plusieurs mois, le Chef de l’Etat a été confirmé à son poste d’administrateur de Bénin contrôle (voir ICI). En attendant la reprise des activités de cette société prévue pour début décembre, 87 agents ont été postés dans l’enceinte portuaire  pour effectuer les contrôles. Déjà présente sur le PAC, Atral, autre entité de patrice Talon, est chargé de gérer les flux entrants et sortants de poids-lourds. Chaque année se sont des centaines de milliers de mouvements –et les taxes afférentes –qui sont enregistrés (le coût des  prestations par camion peut monter jusqu’à 250 0000 FCFA, soit 380 €). Patrice Talon s’est assuré lui-même que les instances du PAC lui sont acquises en nommant, en juin, son bras droit Isidore Codo comme directeur général (LC n°732). Ce dernier travaillait auparavant au sein de la société… Bénin contrôle.

Coton et numérisation   

Patrice Talon s’emploie également à renforcer ses activités dans le coton (LC n°729). Toutefois, alors qu’il pensait bénéficier des retombées de sa proximité avec ses pairs africains dont Alassane Ouattara, il n’est pas parvenu à entrer sur le dossier de rachat de la Compagnie ivoirienne du développent du textile (CIDT) en Côte d’Ivoire. Cette tentative souligne cependant sa volonté d’user de son statut présidentiel pour avancer ses pions dans la sous-région. Patrice Talon lorgne enfin sur le marché du numérique via Samtal-technologie. Face aux critiques, cette société gérée par son cousin Jean-Claude Talon, s’est vue retirer le 7 novembre, un marché obtenu quelques jours auparavant pour l’établissement des cartes d’étudiants et des enseignants (voir ICI). L’attribution de ce contrat doit désormais être ouverte à la concurrence…      

M.M


Matin Libre

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE