Gestion du pouvoir d’Etat : Léonce Houngbadji dénonce les errements de la...

Gestion du pouvoir d’Etat : Léonce Houngbadji dénonce les errements de la Rupture

0
PARTAGER

(Il déplore les millions mobilisés pour la déstabilisation des mairies)
Le président du Parti pour la libération du peuple (Plp)  est résolument engagé à défendre les intérêts de ses concitoyens. Lundi 19 septembre  2016, Léonce Houngbadji a réprouvé sur Sikka Tv la gestion de Patrice Talon et rappelé les vraies préoccupations de la population.

Léonce Houngbadji connu pour son engagement réel aux côtés du peuple a une fois encore exprimé sa déception  cinq mois après la prise de pouvoir par Patrice Talon. « Nous avons un régime  qui navigue à vue. C’est un gouvernement ventilateur. Il n’a pas de boussole», a-t-il déploré lundi matin sur Sikka Tv. « L’opacité dont fait montre le gouvernement ne peut pas conduire à une République exemplaire », soulignera-t-il. Selon le président du Plp, le gouvernement de la Rupture qui ne s’est illustré jusque-là, que par la suppression des acquis du régime du Changement, fait dans la désinformation et l’intoxication. Justifiant son engagement politique, Léonce Houngbadji a indiqué que le Plp est un regroupement d’une trentaine de mouvements  de jeunes décidés à faire la veille politique. «  Talon n’a pas besoin de godillots.  Il a besoin des gens comme nous pour lui dire la vérité. Le régime en place commet des erreurs tous les jours », a-t-il déclaré. Pour lui, presque tout val au Bénin actuellement. « En juin 2016, on a noté une baisse de 15 milliards  F Cfa des recettes au niveau des régies. Face à la crise économique nigériane, le gouvernement de la Rupture ne fait rien. Talon était au Nigeria, mais il n’a pu rien ramener… Le Port de Cotonou est vide. On n’y trouve plus de navire. On a préféré encourager la destitution de tous les maires qui n’ont pas voté pour Talon en débloquant entre 200 et 500 millions»,  a-t-il indiqué. Le président du Plp a aussi déploré « les audits fantaisistes » commandités, la non déclaration des biens des membres du gouvernement, le retour prochain du Programme de vérification des importations (Pvi) au Port autonome de Cotonou. Il a conseillé au gouvernement de la Rupture de publier son programme d’actions, de travailler à éradiquer la faim au Bénin, de réfléchir sur l’emploi des jeunes. Léonce Houngbadji  réclamera également  des audits sur l’exécution du Pvi, la gestion de la Société du développement de coton (Sodéco) et la centrale électrique de Maria-Gléta.

M.M


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE