Gestion des municipalités: L’hôtel de ville de Porto-Novo bientôt délocalisé à la...

Gestion des municipalités: L’hôtel de ville de Porto-Novo bientôt délocalisé à la place Bayol

0
PARTAGER

La 3e mandature du Conseil municipal de Porto-Novo entend donner une image digne de nom à la ville capitale du Bénin. C’est dans ce cadre qu’elle a décidé de délocaliser l’hôtel de ville de son site actuel sis au quartier Agbokou à la place Jean Bayol située en plein cœur de Porto-Novo, à côté des institutions de la République et autres structures administratives.

Le Conseil municipal de Porto-Novo tient en ce moment sa première session ordinaire de l’année 2016 ; et ce, conformément aux textes sur la décentralisation au Bénin. A l’occasion, le maire Emmanuel Zossou a partagé avec la population composée des têtes couronnées, des acteurs de la Société civile et des sages et notables de la ville, l’évolution du projet ambitieux relatif à la construction de l’hôtel de ville. Ce chantier tient à cœur au Conseil municipal qui au cours de sa session extraordinaire de 5 février dernier, a choisi la place Jean Bayol pour abriter cet hôtel de ville, a informé le maire Emmanuel Zossou. Les raisons qui fondent ce choix sont à la fois historique, stratégique et esthétique.

En effet, à en croire le maire, l’emplacement retenu est le couronnement de l’axe majeur qui relie l’entrée de la ville de Porto-Novo à la place Jean Bayol, un espace synthèse entre les trois tissus architecturaux qui font le charme de la ville de Porto-Novo à savoir le vernaculaire, le colonial et l’afro-brésilien. Ainsi, l‘hôtel de ville va se situer au cœur du quartier administratif de Porto-Novo à côté de l’Assemblée nationale, de la Cour suprême, le médiateur de la République, la Haute cour de Justice, la préfecture de Porto-Novo. L’hôtel de ville aura à son côté Est, la statue du roi Toffa et celle de Jean-Bayol à son côté Ouest. Ceci pour rappeler un pan de l’histoire de la ville, la rencontre de deux civilisations, explique l’autorité municipale. Dans ce projet,est prévue la construction d’un portique à l’entrée de la ville à la gloire de Tè Agbanlin, fondateur du royaume de Hogbonou qui signifie en français «entrée dans la grande case». Le monument sera suivi d’un boulevard menant du pont de Porto-Novo vers la place Bayol à l’image des Champs Elysées en France. Cette avenue qui sera baptisée «L’Axe du pouvoir», viendra enrichir l’histoire de la place Bayol.
Le maire Emmanuel Zossou a imploré la clairvoyance et le soutien de la population de Porto-Novo pour l’heureux aboutissement de ce projet ambitieux. Lequel projet sera d’ailleurs présenté à toutes les forces vives de la ville dans les prochaines semaines afin de recueillir leurs suggestions pour que l’ouvrage soit digne d’une capitale.

Les points en examen

Plusieurs dossiers sont inscrits à l’ordre du jour de la première session ordinaire de l’année 2016. Au nombre de ces dossiers, il y a la présentation à la population des rapports d’activités du maire et ceux des cinq chefs d’arrondissement pour le compte du premier trimestre de l’année 2016. Le Conseil municipal aura, par ailleurs, à adopter au cours de ses travaux qui se poursuivent encore ce lundi 4 avril, cinq communications. Celles-ci ont trait notamment à la mise à disposition d’un domaine au profit du ministère chargé de la Communication pour la construction par l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin d’un centre de production tenant lieu d’un centre d’émission et d’un centre multimédia dans les départements de l’Ouémé-Plateau, la mise à disposition d’un domaine au profit du ministère chargé de l’Enseignement supérieur pour la construction de l’Université de Porto-Novo, la mise à disposition d’un domaine au profit du ministère chargé de la Santé pour la construction de l’hôpital de la Mère et de l’Enfant de Porto-Novo, la mise à disposition d’un domaine au profit du Groupement des exploitants agricoles(GEA-Bénin) et l’acquisition d’une niveleuse par la mairie de Porto-Novo.

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE