Géante caravane hier à Porto-Novo : Koupaki déclenche la ferveur populaire

Géante caravane hier à Porto-Novo : Koupaki déclenche la ferveur populaire

0
PARTAGER

Pascal Irénée Koupaki était dans l’Ouémé dans la journée d’hier, jeudi 25 février 2016. Le candidat était dans les communes de Dangbo, Adjarra, Porto-Novo et Avrankou. Des localités dans lesquelles le chantre de la «Nouvelle Conscience» est allé exposer les axes de son projet de société aux populations. Le clou de son déplacement est l’étape de la capitale où grâce à une géante caravane, le candidat a déclenché une ferveur populaire.
A Dangbo, malgré l’état défectueux de la piste, Koupaki a maintenu son meeting au cœur du village d’Agongrè. Là, plusieurs axes de son projet de société ont été exposés aux populations. Il a insisté sur la vitalisation de la vallée où Koupaki promet, une fois élu, un plan de développement de chacune des vallées. La réforme pour garantir les retraites aux agriculteurs a été aussi exposée, la création de la banque agricole n’a pas été occultée, la fourniture d’eau, de l’énergie, l’éducation et surtout le micro-crédit aux plus pauvres sont d’autres axes de son projet de société abordés par le candidat lui-même, ceci pour la grande joie et la satisfaction des populations qui ont fait massivement le déplacement. A Adjarra et Avrankou, le même exercice a été fait. La grande ferveur populaire a été notée à Porto-Novo. En effet, sous la direction du candidat lui-même, une grande caravane de plus de 5 heures de temps s’est déroulée dans toute la ville capitale avec une cinquantaine de véhicules et des milliers de citoyens sympathisants qui ne veulent pas se faire compter l’événement. Toutes les grandes voies, tous les boulevards de la capitale étaient la grosse attraction des caravaniers et des populations ivres de joie. Du marché Ouando au grand marché en passant par les marchés Ahouangbo, et Gbégo, la ferveur était à son comble. Les populations étaient au rendez-vous. D’ailleurs, le candidat ne s’est pas empêché de prendre un bain de foule spécial et quelques échanges improvisés avec les vaillantes femmes du marché qui visiblement l’attendaient depuis longtemps. Koupaki a fait quatre arrêts pour saluer les sympathisants qui se tenaient dans une haie d’honneur. La joie était dans tous les coins de rues.

Junior Fatongninougbo

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE