Fofo Agbonnon, toi aussi tu aimes trop palabre

Fofo Agbonnon, toi aussi tu aimes trop palabre

0
PARTAGER

– …
– Allo !
– Oui, c’est qui ?
– Fofo, c’est Togolais fofo,
– Ah Togolais, ça va ? Qui t’a donné ce numéro ?
– Fofo ! Hé ! Hé ! Un journaliste ne donne pas ses sources. Sinon comment allez-vous ?
– Ben ! ça va je suis focus sur l’Assemblée Nationale, tu sais le Budget, les ministres doivent le défendre …
– Ok je vois ! Mais je dis Fofo, il y a quoi entre toi et Fofo Séba ? Pardon il faut nous dire la vérité on va quitter dans les ’’ connoraïses’’.
– Mais mon petit, à qui tu parles comme ça ? Depuis quand tu me parles de façon aussi vulgaire ? Mais attention… qu’est-ce que ça veut dire ça ?
– Désolé, Fofo, pardon, « um flandè wè » ! Pardon ! C’est que je ne comprends plus rien. On dit affaire de cocaïne est finie et puis les gens vont encore fouiller dans les conteneurs de Foo Séba. Le juge a déjà parlé non. Donc c’est fini…
– Mais toi là tu es bizarre. Qu’est ce qui me concerne si la justice veut régler ses comptes avec ton Foo Séba. J’en suis pour rien.
– Ah Fofo Agbonnon, vrai vrai l’affaire là si tu es dedans, il faut quitter dans ça. Nous tous on sait que le gars n’a pas le truc dans ses affaires, mais vos gars sont chauds. Ils ont tenté une première fois ça n’a pas pris. Le juge l’a libéré. Maintenant ils n’ont qu’à bien réfléchir avant d’agir. Maintenant qui va payer les pertes engendrées par ces conteneurs ouverts ?
– Mon petit, moi je suis Président de la République, mon rôle ce n’est pas de courir derrière les trafiquants de drogues ou les supposés tels. La justice va où elle veut.
– Ah bon ? En tout cas c’est ton nom qui est dans la bouche des gens ici hein. En plus on raconte même que vos gars ont voulu le bloquer à l’aéroport quand il voyageait. Ce n’est pas bien ça.
– Là où toi petit togolais tu m’énerves, c’est quand tu ne surveilles pas ton langage. Qu’est-ce que je peux avoir dedans ? Si les gens parlent c’est qu’ils ont envie de parler et d’inventer des choses que je ne maitrise pas. Il faut les laisser parler.
– Ah donc je peux les laisser dire aussi que tu n’aimes pas Fofo Séba. Je peux aussi les laisser raconter comment vous ne vous parlez pas ?
– Toi tu es un menteur ! Qui t’a dit qu’on ne se parle pas ?
– En tout cas si vous vous parliez, il n’allait pas mettre 08 jours à la brigade dans les moustiques.
– Arrête de dire ce que tu ne sais pas mon petit. A la brigade, il n’était pas dans les moustiques, il était au beurre. il n’était pas non plus au violon. Qu’on arrête d’intoxiquer les gens. En plus il pouvait voir qui il souhaitait. Donc c’est la preuve au moins que personne ne lui veut du mal.
– Huum ! Fofo Agbonnon, nous on sait un truc, c’est que s’il n’y a pas palabre entre vous, rien ne va aller à un point où Zom donne des infos pour arrêter Fofo Séba.
– Togolais ! Togolais ! va demander à Zom pourquoi il a voulu l’arrêter. Et profites en pour vérifier le mandat qui autorise la perquisition des conteneurs de Foo Séba et arrête de me fatiguer.
– Fofo, je veux dire quelque chose…
– Qui t’en empêche, moi je ne suis pas Yinwê…
– Justement, je veux parler de lui.
– Ah bon, il dit quoi lui ?
– La dernière fois quand il a appris ce qui se passait entre vous et Séba, il a offert un pot à tout son quartier. Ils ont ri à mort. Lui-même était plié en 4 dans son salon. Mort de rire. Il ajoute que les gens qui ont vite vu blanc là ils sont bizarres.
– Oooh ! ça veut dire quoi ça ? on est différent ou quoi ?
– Non ce n’est pas ça ! Il dit qu’on est trop intelligent, et que c’est ça qui va nous tuer.
– Tchrouu !!!! c’est quoi ça ?
– En tout cas, je ne sais pas hein ! Mais on dirait il n’a pas tort hein.
– Click …
– Eh Fofo, attends, moi je n’ai pas eu mon gombo… Il a raccroché

NB : Une fiction de Nord Sud Quotidien
Le Soldat de la Rupture


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE