Faux bond à l’Assemblée Nationale : le pardon du gouvernement aux députés

Faux bond à l’Assemblée Nationale : le pardon du gouvernement aux députés

0
PARTAGER

Les députés ont examiné trois des cinq points inscrits au menu de la séance plénière de ce lundi 06 juin 2016, à Porto-Novo, parmi lesquels figure une demande d’autorisation de ratification d’un prêt de 5 milliards 46 millions 288 mille de nos francs au profit de la Société nationale des Eaux du Bénin/SONEB. Ils ont reporté à ce jour l’examen du rapport sur le projet de loi portant statut du barreau en République du Bénin. Tandis que le dossier relatif à l’invalidation du siège du député Yempabou s’est vidé de sa substance avec la nomination de l’intéressé à la direction du renseignement et des enquêtes douanières par le Gouvernement.
Ainsi la séance-plénière s’est poursuivie par l’adoption de l’autorisation d’adhésion à la convention de Kyoto relative aux régimes douaniers révisée, à l’unanimité moins une abstention et par deux autres autorisations portant respectivement sur le projet de réduction des pertes d’eau et d’amélioration de la viabilité des systèmes d’alimentation en eau potable de Cotonou, Porto-Novo et leurs agglomérations, estimé à 8 milliards 460 millions de fcfa -un prêt additionnel – entre notre pays et la BAD (Banque africaine de développement) et sur le prêt relatif au projet de transport urbain à Parakou. D’un montant global de 5.046.288.000fcfa, cet accord est signé entre le Bénin et le FAD (Fonds africain de développement). Au sujet des conditionnalités le rapport de la commission précise que les deux prêts portent sur un même taux d’intérêt l’an de 0,75%. La durée de remboursement est étalée sur 27 ans dont 7 de différé avec, à terme, un élément don de 40,69% pour le premier et de 54,51% pour le second sur 40 ans dont 5 en différé.

Quatre ministres du Gouvernement ont planché pour élucider les préoccupations des députés. Il s’agit des ministres de l’enseignement supérieur représentant son collègue des Finances, de Joseph DJOGBENOU, Garde des Sceaux, de Hervé HEHOME des Travaux publics et de Jean-Claude HOUSSOU en charge de l’énergie et de l’eau.

Le faux bond et les excuses de Me DJOGBENOU au nom du Gouvernement

Le Gouvernement Talon présente ses excuses aux députés après un faux bond la semaine écoulée. C’est par la voix de son ministre de la Justice garde des sceaux qu’il a tenu à adresser les regrets pour son absence au palais des gouverneurs jeudi dernier.
Pour le ministre DJOGBENOU « quels qu’ils puissent être les raisons « le Gouvernement tient à présenter ses excuses pour le faux bond qui a empêché la tenue des travaux à l’Assemblée Nationale. De toutes les façons, l’Exécutif travaille à corriger ces genres de couacs et de concert avec l’administration parlementaire », a-t-il indiqué dans son propos liminaire ouvrant le bal des réponses de ses collègues aux préoccupations spécifiques des députés en lien avec les objets des dossiers débattus par la plénière. Ainsi au-delà du principe d’élégance, la démarche vient témoigner de la disponibilité de l’équipe Talon à entretenir des relations apaisées et républicaines avec le Parlement.

Etienne AVONON

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE