Face-à-face Zinsou-Talon pour le 2nd tour de la présidentielle : De la nécessité...

Face-à-face Zinsou-Talon pour le 2nd tour de la présidentielle : De la nécessité de débattre des réformes constitutionnelles

0
PARTAGER

Pour la première fois dans l’histoire du renouveau démocratique se tiendra un débat face-à-face dans le cadre de la tenue du second tour d’une élection présidentielle. Non constitutionnel et prévu pour se tenir ce jeudi, il mettra en confrontation d’idées Lionel Zinsou et Patrice Talon.

Inédit au Bénin ! Après plus de vingt-cinq ans de pratique démocratique, voici venue pour les Béninois et Béninoises l’opportunité de suivre à la télé un débat face-à-face mettant aux prises deux finalistes d’une élection présidentielle. Cette initiative non constitutionnelle qui émane de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Hacc) permettra aux populations de vivre des émotions fortes avec les candidats Lionel Zinsou et Patrice Talon. Ces deux hommes aux convictions politiques diamétralement opposées devront, au cours de cette émission du jeudi 17 mars 2016 sur l’Office de radio et télévision du Bénin (Ortb), chercher à convaincre leurs concitoyens, surtout les plus sceptiques et indécis quant à leurs capacités à apporter des solutions idoines aux problèmes qui minent le pays. Sous d’autres cieux, la France en particulier, cet exercice est l’occasion pour les électeurs de jauger le niveau de langue du candidat, sa rhétorique, sa maîtrise des sujets brûlants de l’actualité, et surtout les propositions qu’il fait pour résoudre les maux qui minent l’Etat qu’il aspire diriger. Et parlant de questions qui fâchent actuellement au Bénin, il y a le gros dossier « révision de la constitution du 11 décembre 1990 ». A ce propos et au-delà des promesses électoralistes qui n’engagent que ceux qui les y croient, les Béninois, dans leur grande majorité, souhaitent que ce sujet soit au cœur des débats. Les réformes constitutionnelles que préconisent les deux débatteurs pour renforcer le système démocratique béninois, qui est un métissage fait avec le modèle français et celui américain, sont vivement souhaitées. Cela permettra aux électeurs de pouvoir choisir le bon grain de l’ivraie. Ce débat est d’autant décisif qu’il pourrait inverser la tendance au profit de l’un ou de l’autre. Ne pas alors aborder la question des réformes constitutionnelles serait alors servir aux téléspectateurs une sauce bien pimentée.

Joël Samson Bossou

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE