Face à la crise énergétique :le gouvernement apporte une réponse adéquate

Face à la crise énergétique :le gouvernement apporte une réponse adéquate

4
PARTAGER

Sans maîtrise de l’énergie électrique, pas d’économie vivante. Le gouvernement de Patrice Talon l’a compris en mettant un point d’honneur à la résolution de la crise énergétique. Comme promis, il met les bouchées doubles pour qu’en fin 2016, la situation énergétique soit sous contrôle.

Sans tambour ni trompette, un travail gigantesque s’abat dans ce sens. Ainsi, après le lancement de la réhabilitation des centrales thermiques de Porto-Novo, Parakou et Natitingou il y a quelques jours (30 MW en tout), les travaux de la centrale thermique de Maria Gléta entrent dans leur phase active. En effet, dans la nuit du 23 au 24 novembre, les deux turbines APR ENERGY de 50 MW chacune ont été acheminées du port de Cotonou vers le site de Maria Gléta, sous escorte bien sécurisée. D’après les renseignements glanés, les techniciens déployés sur le site travailleront d’arrachepied, de jour comme de nuit, pour que cette centrale soit fonctionnelle avant la fin de l’année.Ainsi le délestage sera un vieux souvenir dans quelques jours. Des discontinuités dans la fourniture de l’énergie électrique sont intervenues ces jours-ci. Mais elles sont essentiellement lié aux travaux effectués par la Communauté électrique du Bénin sur son réseau. Sinon en fait, depuis fin octobre, le délestage sauvage qui s’observait sur l’ensemble du réseau électrique national est largement contenu. Le gouvernement a promis qu’en fin d’année 2016, la situation de l’énergie sera sous contrôle, et le délestage derrière nous. Mieux, le chef de l’Etat a ramené le délai à fin octobre. En fait, pour le président Patrice Talon, il s’agissait de mettre une douce pression à ses collaborateurs afin qu’ils saisissent davantage l’urgence de la situation et se déploient conséquemment.

Dans tous les cas, le gouvernement tient à honorer son engagement vis-à-vis des populations. Le président Talon y veille et entend relever le défi.

Ces 100 MW, ajoutés aux 30 de Porto-Novo, vont contribuer à mettre fin aux désagréments causés par les délestages. Ceci, en attendant les grands investissements prévus au Programme d’Actions du Gouvernement pour assurer durablement l’indépendance énergétique à notre pays.

Il est donc clair que le pari de la maîtrise de l’énergie électrique et de sa disponibilité permanente est en passe d’être tenu. Au grand bonheur des ménages, des entreprises, des industries… et partant, une bonne nouvelle pour l’économie béninoise.

Amèdé MAHOUTONKPE


pressej.info

Commentaires

commentaires

4 COMMENTAIRES

  1. mon frère narcisse,n’attend pas un quelconque engagement de la part du gouvernement. crée ton propre entreprise comme moi c’est mieux

LAISSER UN COMMENTAIRE