Face à face Talon – Zinsou hier : Ce quils ont dit...

Face à face Talon – Zinsou hier : Ce quils ont dit lors de l’émission

1
PARTAGER

Ils étaient face à face hier jeudi 17 mars pour ce qu’on pouvait appeler « le débat du siècle », mais beaucoup sont restés sur leurs faims. Les deux candidats sont restés à l’entame du débat jusqu’à la fin, sur une stratégie d’attaque. Mais progressivement, ils ont pu décortiquer ce qu’ils ont pu de leur projet de société, afin de convaincre les béninois.

Par Is-Deen O. TIDJANI

Nous avons d’entrée, relevé les faux pas des candidats Talon et Zinsou lors de ce face-à-face. Aucun des deux n’a salué les téléspectateurs à l’entame de l’entretien. Ils sont passés directement aux vifs du sujet en oubliant quils doivent avant tout se faire comprendre de millions de téléspectateurs qui les suivent. Comme le dirait l’autre, les deux challenger ont manqué d’élégance sur ce coup. Ils se sont aussi adonner à de l’enfantillage en s’interrompant mutuellement par moment.

De la pertinence de leurs thèmes de campagne !

Patrice Talon : Le Bénin est devenu aujourd’hui la risée du monde et il faut nécessairement un nouveau départ. Le Bénin d’aujourd’hui n’est pas encore gagnant, selon Patrice Talon. L’homme estime que son challenger ne connait pas le pays, sinon il ne dirait pas que le pays va bien. En clair pour lui, il est question de venir au secours d’un pays qui va mal. Doù son projet de société intitulé : Le Nouveau Départ.

Lionel Zinsou veut quant à lui, « Faire du Bénin un pays où il fait bon vivre. Et dans lequel les chances sont les mêmes pour tous les enfants du pays. C’est la réponse qu’a donné le candidat Lionel Zinsou quand on lui a posé la question.

Que feriez-vous si vous êtes élu Président de la République ?

Patrice Talon : Pour le candidat de la coalition de la Rupture, la crise économique au Bénin a atteint un niveau de décrépitude avancé. Et il est nécessaire de restituer les choses dans leur conteste. Patrice TALON entend de ce part mettre en place des institutions capables d’assurer l’égalité des chances à tout le monde et surtout pour dépolitiser l’administration. Bien rétablir ce dont nous disposons de façon équitable, est la réponse stricte qu’il a donné.

Lionel Zinsou : Sur le même sujet, pense que le Bénin se porte à merveille dans plusieurs domaines et qu’il faut juste veiller à accompagner ce qui est fait de bien et corriger ce qui doit être. Le candidat de l’Alliance Républicaine qui prône la continuité des actions de Boni Yayi promet de faire du Bénin, un pays où il fait bon vivre pour tous ces fils et filles.

La question de la santé

Lionel Zinsou :
Patrice Talon dira pour sa part que les soins sanitaires au Bénin nz sont pas accessible à tout le monde. > Il dénonce à cet effet, la politisation et le populisme autour du Ramu. Un système qu’il entend corriger à travers son projet de société qui prendra soins des paysans, artisanats et autres populations les plus démunies. Patrice Talon entend aussi miser sur la formation des agents de santé afin qu’ils apportent des adéquats aux populations.

La question de l’énergie

Lionel Zinsou : Les commerçants et artisans souffrent du délestage. Nous allons installer des générateurs de grandes capacités pouvant permettre de tripler le niveau actuel de fourniture en énergie électrique. Il parlera également de mise en place de l’énergie solaire pour permettre aux usines de s’autosuffir en matière énergétique.

Patrice Talon n’est pas de cet avis. Il fera savoir que : >

Le partenariat public privé

Talon Patrice : Pour le porte flambeau de la coalition de la rupture, > Alors si l’État met son potentiel à la disposition du secteur privé, ils pourront ensemble, lever des fonds. > Il regrette que notre pays soit devenu un état voyou.

Lionel Zinsou : Quant à Zinsou, il n’a pas été trop prolixe sur le sujet du partenariat public-privé. Cependant, il a apprécié certaines idées émises par son challenger lors de ce face à face.

Les réformes à faire pour le bien du pays

Patrice Talon : > Sur ce sujet précis, Patrice Talon a mis l‘accent sur l’indépendance des institutions. >

Lionel Zinsou : La bonne réputation du pays est sans équivoque et la justice béninoise doit être équipée, elle est capable de résister. Nous sommes une démocratie, et nous devons maintenant recruter des magistrats capables de faire convenablement leur travail propose Lionel Zinsou.

L’éducation, la formation et l’emploi des jeunes

Patrice Talon : Avant nous étions le quartier latin de l’Afrique. Mais aujourd’hui, les trois secteurs d’enseignement sont défaillants. Alors il faut le suivi de la politique nationale de l’éducation. Il a proposé des réformes et a déploré la politisation de ce secteur et surtout les mutations sauvages des cadres du secteur en tenant compte de leur bord politique. Il propose pour finir, la mis en place d’une direction de qualité pour l’enseignement.

Lionel Zinsou : Propose l’informatisation du système éducatif. Distribution de cartable numérique (tablettes et androides) aux élèves pour leur permettre d’être en phase avec la mondialisation et les instruments des TIC qui sont de leur époque.

Domaine de la sécurité

Patrice Talon : Il faut reformer nos forces de sécurité pour les orienter vers des missions de renforcements. Je propose qu’il y ait une réorientation des missions de l’armée pour qu’ils viennent en renfort à nos forces de sécurité sur le terrain. Les services de renseignements aujourd’hui sont utilisés exclusivement au service de l’exécutif et non au service de tout le peuple comme cela devrait être. Une anomalie que le candidat a déploré.

Lionel Zinsou : Il faut rendre un bel hommage aux forces de l’ordre du pays. La sécurité est importante. Et il faut y mettre les moyens nécessaires pour plus d’efficacité.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE