Face-à-face hier à la télévision nationale : Talon renvoie Zinsou dans les...

Face-à-face hier à la télévision nationale : Talon renvoie Zinsou dans les cordes

1
PARTAGER

«C’est ce soir (ndrl : hier) que j’ai découvert le candidat Patrice Talon. Félicitations !». C’est la conclusion qu’une Béninoise a tirée, hier au terme du face-à-face entre les candidats qualifiés au second tour de la présidentielle du dimanche 20 mars prochain, Lionel Zinsou et Patrice Talon. Cette compatriote a sans doute tiré la conclusion qu’il fallait au regard de ce débat très attendu par les Béninois et le monde entier, parce qu’aussi c’était une première sous nos cieux. Mais en fin de compte, on se demande s’il y avait réellement débat. En ce sens que très tôt, le ton a été donné par le candidat Patrice Talon, évidemment le premier à prendre la parole conformément au tirage au sort de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication. «Cette position a été un avantage pour lui», a constaté un autre compatriote. En effet, à la question de savoir pourquoi un «Nouveau Départ», Talon a souligné que le Bénin va très mal sur plusieurs plans, notamment dans les secteurs économique, judiciaire, institutionnel, de gouvernance…Et démontrant qu’un pays ne peut se développer dans le contexte qui est celui de la gouvernance finissante, Patrice Talon propose de faire une réforme institutionnelle dès sa prise de pouvoir. Permettant enfin qu’au Bénin, la justice soit réellement indépendante, que des décisions de justice soit respectées par l’Etat et le premier des Béninois, que la séparation des pouvoirs des institutions soit rétablie…Lorsqu’il s’est agi des propositions dans les autres secteurs, notamment agricole, éducationnel, énergétique, partenariat public-privé, les propositions de Talon sont clairement énumérées. En face, le candidat Lionel Zinsou, a souvent repris des actions de l’Exécutif auquel il appartient qui sont aussitôt contestées par son vis-à-vis. C’est le cas du secteur de l’énergie où, alors que Lionel Zinsou s’attache à la distribution de lampes solaires aux écoliers, Patrice Talon trouve qu’il en faut beaucoup plus pour le développement effectif du pays. Pour une autonomie énergétique, facteur de développement, Talon compte se baser sur les barrages hydroélectriques et des centrales à fuel moins couteuses. Il compte également régionaliser l’implantation des centrales de production afin de minimiser les coûts de transport. «Le Bénin ne peut attendre les énergies renouvelables pour son développement», a rappelé Talon. La pertinence des propositions de Talon a très souvent obligé Lionel Zinsou à reconnaître cette évidence et à le féliciter. Ou alors, Zinsou a maintes fois tenté d’empêcher Talon de développer ses idées. Pour des raisons certainement stratégiques. Les animateurs de l’émission, Georges Amlon et Benjamin Agon ont été souvent contraints de le rappeler à l’ordre. Résultat : Comme l’a souligné l’autre, il n’y avait pas eu match. Le candidat Zinsou, pourtant faisant partie des 100 meilleures personnalités les plus influentes du monde, n’a pas tenu son rang. Ses propositions ont été inaudibles et absentes. Et pour Talon, il ne peut en être autrement : «Vous ne connaissez pas le pays. Vous êtes trop isolé de ses réalités. Vous n’êtes pas à l’écoute du peuple», n’a cessé de répéter Talon. Les jeux sont faits. Il revient aux Béninois d’en juger.

Jean-Marie Sèdolo

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE