Et Thomas Boni YAYI quitta le Palais de la Marina !

Et Thomas Boni YAYI quitta le Palais de la Marina !

3
PARTAGER

Le Chef de l’Etat béninois Thomas Boni YAYI désormais ancien président du pays. Se conformant à la constitution de leur pays, le peuple béninois avait opéré dans la journée de ce 20 mars 2016, le changement à la tête de son Etat en élisant Patrice Guillaume Athanase TALON en tant que nouveau président du pays. Respectant les textes de la République, Thomas Boni YAYI quitte le palais de la Marina.

Les Béninois ont, depuis 00h de ce mercredi 6 avril 2016, un nouveau président à la tête de l’Etat. Elu au second tour de la présidentielle du 20 mars dernier, Patrice Guillaume Athanase TALON a pris officiellement service des mains de son prédécesseur pour un mandat unique de cinq (5) ans. Au cours de sa prestation de serment et de son discours d’investiture qui se dérouleront ce mercredi 6 avril 2016 à Porto-Novo, le quatrième (4ème) président du Bénin sous l’ère du renouveau démocratique, déclinera les grands axes de son plan d’action et de gouvernance à la tête de l’Etat béninois.

Pendant des années, des doutes ont plané sur le départ ou non du désormais ancien président de la république, Thomas Boni YAYI. Mais comme le dit-on souvent, « il y a eu plus de peur que de mal ». Sinon in fine, il n’y avait même pas eu de mal. Tout s’est déroulé constitutionnellement et ceci avec un esprit pacifiquement légendaire. Sans tambours ni trompettes, sans également des tintamarres, Thomas Boni YAYI fait ses adieux au fauteuil présidentiel qu’il a occupé pendant les dix (10) dernières années. Il saura à présent comment concilier son statut d’ancien président de la République et son nouvel engagement sacerdotal pour le restant de sa vie en attendant une probable nomination dans quelque institution, nationale ou internationale.

Ce départ pacifique de Thomas Boni YAYI, malgré tous les préjugés qui avaient eu cours surtout vers la fin de son second et dernier mandat, prouve, quoi qu’on dise, la grandeur de l’homme et son souci permanent de voir grandir la démocratie du pays. Il ne serait pas le seul s’il avait opté pour une autre stratégie « déstabilisatrice »  puisqu’il a beaucoup vu ses pairs le faire sur le continent et pourrait, s’il était si accrocheur de pouvoir, en faire de même. Mais hélas, l’homme a décidé de se conformer à la volonté du peuple.

Des craintes et des soupçons de troubles ont été intensifiés surtout à l’annonce de la victoire de son ami jadis tombé en disgrâce, Patrice Guillaume Athanase TALON. Mais en bon démocrate et épris de paix et de quiétude, non seulement Thomas Boni YAYI a honoré sa parole, mais également a fait grandir la démocratie béninoise. « C’est à son actif et il n’avait aucunement le choix », a déclaré Prince AGBODJAN, juriste constitutionnaliste béninois. De toutes les façons, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le Bénin et les Béninois devraient être fiers de leurs dirigeants, leur système démocratique, leurs institutions et également fiers d’eux-mêmes.

Benin Web Tv

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE