Et la foire électorale ferma ses portes!!!

Et la foire électorale ferma ses portes!!!

0
PARTAGER

Par : Is-Deen O. TIDJANI

Terminus ! Tout le monde descend. Depuis les premières heures de ce samedi 5 mars 2016, la foire électorale ferme officiellement ses portes. Plus aucuns vacarmes ne sera entendus dans nos villes et campagnes ce samedi. La campagne électorale qui était en vogue depuis deux semaines prend constitutionnellement fin. Pendants deux semaines franc, les différents candidats, leurs équipes ainsi que leurs militants et sympathisants ont eu tout le temps pour le faire. Ils ont parcouru toute l’étendue du pays, où ils ont mouillé leurs maillots. Pendants deux semaines toutes entières, ils ont vendu aux populations les arguments nécessaires pour faire sensations à leurs yeux. A travers caravanes, parades, messages de sensibilisations des populations et autres vulgarisations de leurs différents projets de sociétés, ces candidats et leurs équipes ont essayé d’emballer les électeurs. Pendant 15 jours bien comptés, la trentaine de candidat(e)s dans la course à la succession de Boni Yayi, a participée à sa manière, à cette « foire électorale ». Ils sont venus à ce « marché électoral » non seulement pour se vendre très chers, mais aussi avec l’intention d’> des électeurs. Dans ce marché spécial qui est celui de la campagne électoral, ces présidentiables sont venus avec de différents produits. Pendant qu’il y en avait qui sont venus à ce marché, pour y vendre de la démagogie, du mensonge, des promesses irréalisables, il y en avait aussi, mais très peu, qui sont venus avec un coeur sincère et de véritables réformes pour remettre le pays sur les rails du développement. C’est aussi à cette « foire électorale » qu’on a rencontré des présidentiables qui sont venus uniquement pour vendre la haine, la jalousie, l’aigreur, etc… Ces derniers, au lieu de convaincre l’électorat à travers un projet de société digne du nom, ont passé tous les 15 jours pour vendre leurs incapacités à proposer du concret aux gens qu’ils aspirent diriger dans quelques semaines si la providence leur donnait la chance. Plusieurs candidats sont venus embobiner à coup d’argents les électeurs. Mais la messe est enfin dite. Depuis hier, logos, affiches, étrennes et autres gadgets sont rangés dans les placards tel que le recommandent la constitution béninoise et surtout le code électoral. A 24 heures du vote, tous les cœurs sont sereins et attendent avec impatience le scrutin promptement dit. Nous y arriverons et tout se déroulera dans la paix. Nous y croyons.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE