Escalader la clôture de la rupture

Escalader la clôture de la rupture

0
PARTAGER

La classe politique du Bénin n’a pas fini de nous imposer l’urgence de la réforme du système partisan. A moins d’un mois d’exercice du » Nouveau Départ » du régime de Patrice Talon, les voilà, les anciens alliés du régime définitivement défunt de Boni Yayi en train d’escalader la clôture de la rupture. Le parti » Conscience Citoyenne « , le PDC de Lucien Houngnibo, les derniers fous du Roi de l’ancien Régime, et autres minuscules partis de la galaxie » Lionel Zinsou « , ont fait le choix d’escalader la clôture de la rupture.

Pourquoi ont-ils refusé de prendre par l’entrée principale ? Mystère. En choisissant le raccourci pour aller dans la maison de la clôture, ils ont fait un choix frauduleux. En effet, leurs formations politiques ont des textes. Pourquoi refusent-ils d’aller en conseil pour débattre du choix fondamental ? En lieu et place de conseil, de congrès, on assiste à des communiqués de douteuse cohérence ou à d’auto-interview avec un arrière de conviction politique évanescente.

Il y a un risque que courent ceux qui escaladent la clôture de la rupture. Loin de la coupe aux lèvres de ces maraudeurs, il y a des lignes de barbelés et des ronces dressées à ras le sol à l’intérieur de la maison de la Rupture. Si l’atterrissage est concluant, ils seront qualifiés d’héros. Mais s’ils tombent dans le piège des barbelés et des ronces, ils seront considérés comme de piètres traîtres. Chaque conseil des ministres est l’occasion d’apprécier le sens des valeurs des anciens nouveaux gouvernants.

Quoi qu’il en soit, escalader une clôture ne s’enseigne ni à l’école ni à l’église. Ce qui est par contre enseigné, c’est de prendre par les entrées non interdites.

Herbert Houngnibo

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE