Enfin, Bruno Amoussou prend ses responsabilités

Enfin, Bruno Amoussou prend ses responsabilités

0
PARTAGER

Eric Houndété, Basile Ahossi, Jude Lodjou et autres sont déclarés persona non grata à l’Union fait la Nation qui vient de prononcer leur suspension. On leur reproche leur ralliement au candidat Lionel Zinsou alors que tout soutien sous n’importe quelle forme à ce dernier a été catégoriquement rejeté et interdit au sein de l’Union.

Le mot d’ordre est « Tout sauf Zinsou ». En fait, les prises de position des mis en cause en faveur du premier ministre candidat sont considérées comme des manœuvres pour saper la stratégie qui vise à barrer la route à une nouvelle forme de colonialisme et une continuité du régime Yayi Boni. Les faits sont qualifiés de haute trahison et leurs auteurs ne méritaient plus la confiance des autres membres de l’Union. La suspension prononcée traduit la reprise en main des commandes de l’Union par une autorité, sérieusement éprouvée par les agissements des membres. A travers cette décision, on voit bien entendu l’image du président Bruno Amoussou, côte à côte, avec Séfou Fagbohoun et Antoine Idji Kolawolé qui sont restés respectueux des prescriptions énoncées par l’Un. La sanction prononcée traduit fondamentalement l’engagement et la détermination de la chaîne de commandement à ramener la discipline dans les rangs et restaurer l’image de l’Union écornée depuis quelques temps. Le débat sur la présidentielle a conduit les membres et les ténors de l’Un à des prises de position contradictoires, toutes choses ayant débouché sur une crise majeure que Bruno Amoussou a tenté de minimiser. S’il en vient aujourd’hui à prendre ses responsabilités, cela veut dire qu’il voit le pire venir. Les ténors sanctionnés le méritent-ils vraiment ? Si oui, qu’en sera-t-il des autres qui, en dépit du communiqué de l’Un interdisant d’appeler à voter pour un candidat au premier tour, ont affiché leur soutien à tel ou tel joker, fut-il homme d’affaires ou non. Mais est-ce qu’il faut pour autant se résoudre à encourager que des sanctions tombent dans un groupe qui ressemble de plus en plus à une coquille vide ? Il va falloir recentrer le débat au sein de l’Union, car tous sont fautifs et responsables de ce que vit l’Alliance qui a tant suscité d’espoir.

FN

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE