En décidant de soutenir la rupture:Le Prd a suivi la volonté populaire

En décidant de soutenir la rupture:Le Prd a suivi la volonté populaire

0
PARTAGER

En annonçant son soutien à la rupture, le Parti du renouveau démocratique (Prd) n’a fait que suivre la volonté du peuple qui s’est clairement affichée à travers les suffrages exprimés en faveur du candidat Patrice Talon.

Le Prd n’a commis aucun péché en décidant de soutenir la rupture. Il a plutôt tenu compte des réalités du terrain. En effet, les résultats du second tour de l’élection présidentielle ont montré que le candidat Lionel Zinsou est arrivé en tête dans les départements du Nord alors que Patrice Talon a conquis les départements du Sud. Le positionnement du Prd vise donc à éviter une réforme d’une partie du peuple contre une autre partie. Les fiefs du Prd ont largement voté pour le président Patrice Talon. Ce qui a contraint la Direction exécutive nationale (Den) à en tirer les conséquences politiques appropriées et en même temps rassurer les militants, compte tenu des déboires qu’ils ont eus avec le régime finissant. Il est apparu que sur le terrain, personne n’a contesté les qualités du candidat Lionel Zinsou, mais les électeurs n’ont pas pu le séparer du président Yayi Boni et de son régime auxquels le Prd s’est opposé pendant dix ans. Le candidat Lionel Zinsou lui-même a suffisamment indiqué son désir d’apaisement dans son adresse aux Béninois après les résultats du second tour en réaffirmant sa disponibilité à accompagner le développement du pays. En tant que plus grand parti du pays, le Prd entend garder son rôle de leadership dans l’animation de la vie parlementaire en faveur des réformes visant à moderniser en profondeur les institutions de la République. Il est regrettable que certains aient assimilé cette disponibilité du parti à accompagner le président élu comme un appel de pied à entrer au gouvernement. « Cela n’est nullement notre intention ; il y a mille manières pour servir son pays », a confié un éminent membre du parti.

Le parti dit oui aux réformes institutionnelles

Dans son projet de société, le président Patrice Talon dit vouloir exercer un mandat unique de 5 ans, au cours duquel il donnera la priorité aux réformes, notamment la réforme du système partisan. Cela ouvre la voie à une sorte de transition pour permettre à toutes les parties prenantes de la société béninoise de participer et de contribuer à l’avènement de ces réformes. Le Prd étant déjà engagé dans le processus de réforme du système partisan à l’Assemblée nationale, se doit de l’accompagner (son président qui a en fait une préoccupation majeure, l’a affirmé à plusieurs occasions). Un parti politique comme le Prd ne peut s’opposer à une telle réforme qui constitue un pan du projet de société du président Patrice Talon, et se doit de le montrer.

Abdourhamane Touré

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE