Elections présidentielles 2016 : Ajavon Germain Sébastien embrase tout Cotonou – Une...

Elections présidentielles 2016 : Ajavon Germain Sébastien embrase tout Cotonou – Une adhésion populaire dans les 13 arrondissements

0
PARTAGER

Quand le peuple vous dit oui, tout vous sourit. Quand l’adhésion populaire embrase tous les arrondissements du littoral, n’allez pas chercher loin, c’est l’enfant du pays qui est de retour.
AJAVON Germain Sébastien est de retour chez lui, dans ses quartiers où il a passé une partie de son enfance. Une liesse populaire a accueilli la délégation du candidat du peuple. Partout, la même ferveur, une foule immense, chants et danses pour accompagner l’enfant prodige.
Du premier arrondissement au treizième, de Avotrou à AGLA, en passant par le stade Midombo, la place Lénine, l’école primaire ENAWA, l’école primaire Hlazounto, ASG est triomphalement accueilli.
On sent une fusion entre un candidat et son peuple, un mariage entre un futur président et ses électeurs, que le Bénin a rarement connu.
Dans une ambiance festive, ASG déroule les points essentiels de son projet. Il met l’accent sur la construction d’un port en eau profonde à sèmè pour développer davantage la coopération Sud-Sud.
Un chantier énorme, pourvoyeur d’emploi pour les jeunes. Le candidat a promis rendre serein et attractif le climat des affaires afin de favoriser les investissements nationaux et internationaux.
La fête a eu lieu dans les 5é, 6é, 7é, 8é, 9è et 13è arrondissements de Cotonou. L’école publique de Tonato était trop petite pour contenir les milliers de militants et sympathisants du candidat qui ont massivement fait le déplacement. Comme la galette des rois, le 6è arrondissement a tressé la couronne au candidat, le 7è lui a dressé le tapis rouge, AGLA et le 13è arrondissement ont fait allégeance au « professeur agrégé d’économie pratique ».

Les femmes du marché adopte le candidat ‘’Commerçant’’
ASG inonde les arrondissements, les quartiers, les rues et les maisons. Partout le message est le même, le crédit pour les femmes, le contrat de confiance entre les entrepreneurs et l’Etat, résorber rapidement le problème du délestage au Bénin, pour un vrai développement économique du Bénin.
Ce fut l’apothéose dans le 5è arrondissement ; WLACODJI était en fusion avec son candidat, fils du terroir. En Fon, en Mina, en Français, en Anglais, une foule immense partageait ce moment féerique où le mot d’ordre est le KO. Un ko propre, limpide et transparent, suggère le candidat.
La représentante des femmes a promis 100% des voix au candidat du peuple.
Partout, ASG a délivré le même message : l’emploi des jeunes, la lutte implacable contre la corruption et l’impunité, la relance de la croissance, la fourniture d’énergie à tous les Béninois en un quinquennat, l’apprentissage de l’anglais à partir du primaire et le renforcement de l’anglais au secondaire.
L’élection principale est la rencontre d’un homme avec son peuple dit-on, celui de ASG se trouve dans les marchés. Le candidat « commerçant » est en terrain conquis, l’idole des femmes a du mal à se frayer un chemin, elles étaient nombreuses à le vouloir ; le toucher, le palper ; gage de réussite dans les affaires. Le candidat chouchou des commerçantes de Dantopka, st Michel…
Pragmatique, concis et cohérent, ASG explique son projet de société, enchaine les accolades, serre des mains : c’est l’imprégnation entre ASG et les commerçantes.
Tard dans la nuit, le cortège échut au marché Gbégamey. Des milliers de femmes attendent le candidat depuis l’après-midi. Une attente vite comblée par la présence du « professeur agrégé en économie pratique », qui, une fois encore, rassure le peuple, communie avec lui pour un Bénin prospère et modernisé. Le candidat qui ne verbiage pas, mais agit, donne la recette pour sauver le Bénin : « Mettez le cachet sur le poisson, la bougie allumée et le jeune homme en tenue locale Agbada, vous aurez sauvé ainsi Le Bénin…»

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE