Election présidentielle du 6 mars dans le Mono-Couffo:Talon accueilli en pompe dans...

Election présidentielle du 6 mars dans le Mono-Couffo:Talon accueilli en pompe dans le Mono-Couffo

0
PARTAGER

Longtemps attendu par les populations, l’homme d’affaires, Patrice Talon a finalement fait son apparition dans les départements du Mono et du Couffo. Démarré dans la Commune de Comè, le périple a pris par Comè, Lokossa, avant d’échouer dans le département du Couffo. A chaque étape, le candidat a décliné tous les axes de son projet de société avant d’inviter les populations à y adhérer.

Les populations des Communes de Comè, Lokossa, d’Athiémé, de Dogbo, de Djakotomè n’ont pas voulu se faire conter l’évènement. Les places publiques de ces localités étaient très exiguës pour contenir ces populations qui voulaient à tout prix connaître les différents axes du projet de société du candidat de la rupture. Accueilli en grande pompe par les populations, Patrice Talon a expliqué les raisons qui sous-tendent sa décision de postuler pour la magistrature suprême. Pour lui, c’est la misère et la pauvreté dans lesquelles végètent les populations qui l’ont poussé à prendre cette décision. Mieux, la gestion chaotique des affaires publiques dont fait preuve le gouvernement et la corruption sont les autres mobiles qui l’ont amené à se lancer dans la course pour la présidentielle de 2016. Mais, au-delà de ces mobiles, ce sont la non-révision de la Constitution et la sauvegarde de l’Etat de droit qui lui tiennent à cœur et le poussent à venir sauver le pays. « Le pays est à genoux. Ceux qui trouvent trois repas par jour à manger sont à compter du bout des doigts. La misère et la pauvreté sont galopantes. Les populations souffrent le martyr. J’ai appuyé ce régime. Malheureusement, il n’a pas comblé les attentes. Il a fait ce qu’il peut. Mais il n’a pas boosté le développement de ce pays », a-t-il fait remarquer. Face à ces crises socioéconomiques, le futur président de la république a déclaré qu’il ne peut rester insensible. C’est pour cela qu’il a décidé de se porter candidat pour améliorer les conditions de vie des populations.

Les remèdes de Patrice Talon

Dans son discours, le candidat de la rupture s’est voulu très rassurant. Il a promis améliorer les conditions de vie des populations. De l’éducation, à l’eau en passant par l’électricité et l’agriculture, le magnat du coton a promis développer chaque secteur pour le bien-être des populations. « Je ferai tout ce qu’on peut faire pour que les affaires marchent. Je ferai de mon mieux pour qu’il ait beaucoup d’emplois et d’opportunités d’affaires. Ce n’est pas une affaire d’argent. Je connais le pays. Je peux le développer », a-t-il promis à chaque étape de sa tournée. Et pour qu’il accomplisse toutes ces actions à la faveur des populations, il les a exhortées à voter pour lui le 6 mars prochain. « Je vous donne une dernière exhortation. Après le vote, restez sur les lieux. Surveillez vos votes jusqu’aux arrondissements », a-t-il exhorté.
Les engagements des populations et des maires
Unanimement, les populations des Communes de Comè de Dogbo, Lokossa, Lalo et Klouékanmè ont promis l’accompagner le jour de vote. Dans leur adresse, les représentants des jeunes et femmes se sont engagés à le soutenir le 6 mars prochain. « Vous êtes le meilleur candidat. Vous êtes le plus puissant. Nous allons voter pour vous. Vous êtes le seul à pouvoir développer ce pays. Nous souffrons trop. Avec vous, nos affaires vont marcher », ont-ils confié. Pour les maires du Couffo, il n’y a plus de doute. Ils se sont engagés à voter pour lui le 6 mars prochain.

Claude Ahovè
(Br Mono-Couffo)

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE