Election de deux deputes pour la haute cour de justice: cinq candidats...

Election de deux deputes pour la haute cour de justice: cinq candidats pretendants pour deux sieges

0
PARTAGER

L’Assemblée nationale tient ce lundi 30 mai une séance plénière. Celle-ci est consacrée notamment à l’élection des deux députés-juges pour la Haute cour de Justice en remplacement de Sacca Lafia et de Candide Azannaï désormais au gouvernement. Seulement la désignation ne se fera pas facilement car il y a plus de candidatures annoncées que de sièges à pourvoir.

Les occupants de deux sièges de l’Assemblée nationale vacants à la Haute cour de Justice depuis l’entrée au gouvernement de Sacca Lafia et de Candide Azannaï seront enfin connus. Après plusieurs reports, la question sera sur le tapis au cours de la séance plénière prévue pour ce lundi 30 mai. Les deux sièges reviennent normalement de droit aux groupes parlementaires «L’Union fait la Nation» et «Unité, progrès et développement» auxquels appartenaient respectivement Candide Azannaï et Sacca Lafia désormais ministres. Le remplaçant de Sacca Lafia sera choisi dans le rang des députés membres du groupe parlementaire «Unité, progrès et développement » et celui de Candide Azannaï par «L’Union fait la Nation ».Et le rapport de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’Homme déjà distribué aux députés ne dit d’ailleurs pas le contraire. Mais à l’interne de chacun de ces groupes parlementaires, l’entente n’est pas encore de mise. C’est la cacophonie des ambitions. Ils peinent à s’accorder sur les deux noms comme c’est souvent le cas au Parlement chaque fois quand il s’agit de choisir un député pour occuper tel ou tel poste. Ça n’a pas loupé ici aussi pour cette désignation à la Haute cour de Justice. Ils sont au total cinq candidats pressentis à ces deux postes. Au niveau du groupe parlementaire «L’Union fait la Nation» présidé par Antoine Kolawolé Idji, on en compte deux. Il y a en tête Guy Mitokpè, le suppléant de l’ex-député Candide Azannaï. Il lorgne aussi le siège en lieu et place de celui dont il assure la suppléance. Il y a aussi le député Gérard Gbénonchi, pressenti pour le compte de l’Union fait la Nation qui compte ainsi en son sein deux candidatures sérieuses. Il en est de même du côté du groupe parlementaire Uniped que préside Mathurin Nago. Deux députés sont intéressés. Il s’agit de Amadou Issifou, le suppléant de Sacca Lafia qui pense que le poste doit lui revenir en priorité avant toute autre personne. Puisqu’il s’agit du siège laissé par le titulaire. Il semble être contredit par son collègue René Bagoudou du même groupe parlementaire. Ce dernier cherche à briguer ce poste parce qu’il estime mieux faire l’affaire. A ces quatre candidatures, s’ajoute une cinquième : celle du député Janvier Yahouédéou membre du groupe parlementaire de Rosine Vieyra Soglo. Bien qu’il ne soit membre d’aucun des deux groupes parlementaires Un et Uniped, le député Rb-RP est aussi pressenti à ce poste. Il mène actuellement les négociations pour réaliser un deal politique autour de sa candidature et se faire désigner par l’un ou l’autre des deux groupes parlementaires. Avec ces cinq candidatures pour deux sièges, il est certain que la désignation des remplaçants de Sacca Lafia et de Candide Azannaï à la Haute cour de justice ne se fera pas en un claquement de doigt. La séance plénière de ce lundi 30 mai a de fortes chances d’être à nouveau reportée.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE