Election à la haute cour de justice : les députés s’expriment à...

Election à la haute cour de justice : les députés s’expriment à la fin du processus.

0
PARTAGER

Les honorables députés de la 7ème législature ont élu lundi, lors de leur plénière, les deux représentants de l’assemblée nationale au sein de la Haute cour de justice. Au terme du vote, c’est Janvier Yahouédéhou élu sur la liste RB-RP et son collègue René Bagoudou qui représenteront désormais le parlement dans cette position judiciaire. Au terme du processus présidé de bout en bout par Me Adrien Houngbédji, voici les impressions des différents concurrents.

René Bagoudou :

 » C’est le lieu d’abord de remercier tous mes mais, tous collègues qui ont su porter leur voix sur ma modeste personne. Pour avoir eu 54 voix, c’est un moment de joie pour moi. Je crois que être élu à la Haute Cour de justice, c’est une fierté pour moi. Je m’en vais avec une grande satisfaction pour défendre mes collègues qui m’ont élu. Les résultats ont témoigné de l’affinité que nous avons au sein de l’Hémicycle, entre collègues, des relations que nous tissons. Il n’y a pas de députés du Nord; il n’y pas de députés du Sud. C’est une bonne relation que nous développions au sein de l’Assemblée. Ici on ne dira pas que le Président a un candidat mais je crois que tous nous sommes des candidats de la République. Les résultats ont bien témoigné que nous sommes des candidats de la République. »

Janvier Yahouédéou:

 » Je suis membre de l’alliance Rb-Rp. C’est à ce titre que je compétis. Je suis heureux. Ca me fait plaisir. C’est une joie qui m’anime. Surtout ça témoigne du climat de sympathie qui anime les députés tout bord politique confondu. Au-delà de divergences que l’amitié règne parmi nous. et C’est vrai on dit que la Haute Cour de Justice n’est plus utile. Mais dans tous les pays du monde quand elle s’appelle pas Haute cour de justice, c’est Cour de justice. Dans sa forme actuelle, la Haute cour de Justice est inopérationnelle. On a vu tout récemment les députés qui ont voté contre la levée de l’immunité de Kassa, dans le cadre du dossier PPEA-II. Que l’on envisage revoir la Haute de justice pour la rendre plus efficace. C’est normal. »

Guy-Dossou Mitokpè :

 » Ma participation répondais d’une logique. La logique dans laquelle, selon les accords de législature de 2015, il fallait que les deux groupes parlementaires qui ont vu leur députés nommés au Gouvernement voient le principe qui avait imposé l’élection de ces derniers à la Haute Cour de Justice puisse être respecté. C’était d’abord dans le sens du respect des accords de législature du 19 mai 2015 lors de l’élection de Me Adrien Houngbédji. Mon état d’esprit c’est que je suis zen. C’est une élection; On la gagne ou on la perd. Quand on la gagne, on tire les leçons. Quand on la paie, on tire également les leçons. En tant que député on est parfois confronté à de pareilles situations. Mais l’autre chose que je retiens de cette élection, c’est que nous devons nous efforcer, à tout le temps, servir notre Pays. Parce que c’était une exigence constitutionnelle qu’on puisse remplacer les deux postes vacants du côté de la Haute Cour de Justice.Ca été fait. Je pense que c’est notre Démocratie qui est en bonne voie. Qu’on le veuille ou non, c’est une élection ça aura une implication soit au sein de l’Assemblée Nationale soit au sein de l’Hémicycle. C’est le jeu démocratique. »

Patrice Gbénonci :

 » J’ai pris à ce processus. Je pense que c’est toujours bon. Je me suis testé. Je ne suis pas du tout déçu. C’est une compétition. J’en ai tiré des leçons, j’en ai appris. C’est de bonne guerre. La lutte continue. Je vais prendre le temps d’analyser le résultat. A chaud, je ne l’ai pas encore interprété. Je félicite ceux qui sont élus.« 

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE