Drame de Tori-Avamè: Les FCBE renvoient le parlement et le gouvernement à...

Drame de Tori-Avamè: Les FCBE renvoient le parlement et le gouvernement à leurs responsabilités

0
PARTAGER

Dans un communiqué datant du 16 septembre 2016 et signé de son coordonnateur, Eugène Azatassou, l’Alliance FCBE se désole du drame de Tori-Avamè et invite les populations à la dignité et à la responsabilité. « Nos populations doivent savoir qu’il est indécent de fouiller dans les poubelles quelle que soit la misère dans laquelle elles se trouvent. Elles doivent savoir aussi une fois pour toute qu’un produit impropre à la consommation ne doit plus être consommé surtout lorsqu’il est déjà jeté », rappelle les forces politiques soutenant l’ancien président Boni Yayi. Ces forces dénoncent les mauvaises langues qui condamnent les responsables de la négligence de Tori en feignant de mettre entre parenthèses la responsabilité des populations elles-mêmes. « On ne devrait […] pas trouver normal le fait que nos populations se ruent sur de tels produits », ajoutent les FCBE. C’est pour cette raison qu’elles invitent « Le gouvernement, les autorités administratives locales à divers niveaux, les organisations politiques, les ONG, les confessions religieuses et les chefferies traditionnelles (qui) devraient prendre des mesures idoines pour une conscientisation et une sensibilisation accrues de nos populations afin qu’elles évitent à l’avenir ce genre de comportement qui se manifeste souvent dans notre pays et qui le prive de ses bras valides ». Pour les responsables de l’Alliance FCBE, « Les utilisateurs de tels sites devraient mieux les protéger en les éloignant davantage de toute habitation et surtout en les clôturant… ».
Dans une démarche politique responsable et citoyenne, les responsables des FCBE, tout en félicitant « le Gouvernement qui a pris des dispositions urgentes pour la prise en charge des personnes blessées et des sanctions à l’encontre des agents qui ont fait preuve de légèreté ayant conduit au drame », relèvent toutefois que « Le Gouvernement devrait aussi s’engager à améliorer et à conduire plus loin les œuvres sociales initiées par les régimes précédents afin de réduire la pauvreté et l’ignorance qui sont les premières causes de ce genre de drame ». En ouvrant déjà des perspectives pour éviter de tels drames, les FCBE demandent au parlement et au Gouvernement, de doter le Bénin« d’une législation appropriéedans la gestion des produits déclarés avariés ».

Dans un communiqué datant du 16 septembre 2016 et signé de son coordonnateur, Eugène Azatassou, l’Alliance FCBE se désole du drame de Tori-Avamè et invite les populations à la dignité et à la responsabilité. « Nos populations doivent savoir qu’il est indécent de fouiller dans les poubelles quelle que soit la misère dans laquelle elles se trouvent. Elles doivent savoir aussi une fois pour toute qu’un produit impropre à la consommation ne doit plus être consommé surtout lorsqu’il est déjà jeté », rappelle les forces politiques soutenant l’ancien président Boni Yayi. Ces forces dénoncent les mauvaises langues qui condamnent les responsables de la négligence de Tori en feignant de mettre entre parenthèses la responsabilité des populations elles-mêmes. « On ne devrait […] pas trouver normal le fait que nos populations se ruent sur de tels produits », ajoutent les FCBE. C’est pour cette raison qu’elles invitent « Le gouvernement, les autorités administratives locales à divers niveaux, les organisations politiques, les ONG, les confessions religieuses et les chefferies traditionnelles (qui) devraient prendre des mesures idoines pour une conscientisation et une sensibilisation accrues de nos populations afin qu’elles évitent à l’avenir ce genre de comportement qui se manifeste souvent dans notre pays et qui le prive de ses bras valides ». Pour les responsables de l’Alliance FCBE, « Les utilisateurs de tels sites devraient mieux les protéger en les éloignant davantage de toute habitation et surtout en les clôturant… ».
Dans une démarche politique responsable et citoyenne, les responsables des FCBE, tout en félicitant « le Gouvernement qui a pris des dispositions urgentes pour la prise en charge des personnes blessées et des sanctions à l’encontre des agents qui ont fait preuve de légèreté ayant conduit au drame », relèvent toutefois que « Le Gouvernement devrait aussi s’engager à améliorer et à conduire plus loin les œuvres sociales initiées par les régimes précédents afin de réduire la pauvreté et l’ignorance qui sont les premières causes de ce genre de drame ». En ouvrant déjà des perspectives pour éviter de tels drames, les FCBE demandent au parlement et au Gouvernement, de doter le Bénin« d’une législation appropriéedans la gestion des produits déclarés avariés ».

Dans un communiqué datant du 16 septembre 2016 et signé de son coordonnateur, Eugène Azatassou, l’Alliance FCBE se désole du drame de Tori-Avamè et invite les populations à la dignité et à la responsabilité. « Nos populations doivent savoir qu’il est indécent de fouiller dans les poubelles quelle que soit la misère dans laquelle elles se trouvent. Elles doivent savoir aussi une fois pour toute qu’un produit impropre à la consommation ne doit plus être consommé surtout lorsqu’il est déjà jeté », rappelle les forces politiques soutenant l’ancien président Boni Yayi. Ces forces dénoncent les mauvaises langues qui condamnent les responsables de la négligence de Tori en feignant de mettre entre parenthèses la responsabilité des populations elles-mêmes. « On ne devrait […] pas trouver normal le fait que nos populations se ruent sur de tels produits », ajoutent les FCBE. C’est pour cette raison qu’elles invitent « Le gouvernement, les autorités administratives locales à divers niveaux, les organisations politiques, les ONG, les confessions religieuses et les chefferies traditionnelles (qui) devraient prendre des mesures idoines pour une conscientisation et une sensibilisation accrues de nos populations afin qu’elles évitent à l’avenir ce genre de comportement qui se manifeste souvent dans notre pays et qui le prive de ses bras valides ». Pour les responsables de l’Alliance FCBE, « Les utilisateurs de tels sites devraient mieux les protéger en les éloignant davantage de toute habitation et surtout en les clôturant… ».
Dans une démarche politique responsable et citoyenne, les responsables des FCBE, tout en félicitant « le Gouvernement qui a pris des dispositions urgentes pour la prise en charge des personnes blessées et des sanctions à l’encontre des agents qui ont fait preuve de légèreté ayant conduit au drame », relèvent toutefois que « Le Gouvernement devrait aussi s’engager à améliorer et à conduire plus loin les œuvres sociales initiées par les régimes précédents afin de réduire la pauvreté et l’ignorance qui sont les premières causes de ce genre de drame ». En ouvrant déjà des perspectives pour éviter de tels drames, les FCBE demandent au parlement et au Gouvernement, de doter le Bénin« d’une législation appropriéedans la gestion des produits déclarés avariés ».

Wandji A.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE