Distribution au compte-gouttes des cartes d’électeur:Les militants Abt expriment leur ras-le-bol

Distribution au compte-gouttes des cartes d’électeur:Les militants Abt expriment leur ras-le-bol

0
PARTAGER

L’indisponibilité des cartes d’électeur pour le scrutin du 6 mars a sorti les militants de l’Alliance pour un Bénin triomphant (Abt) de leurs gongs. Face à la presse hier à Sun beach hôtel à Cotonou, les responsables des « Nouveaux majeurs », des « Colombes Abt » et du Groupe d’animation et de supervision des électeurs (Gase) ont dénoncé le complot des institutions en charge de l’organisation des élections qui ne rendent pas disponible le précieux sésame devant leur permettre de prononcer la rupture au sommet de l’Etat sur toute l’étendue du territoire.

« Nous voulons nos cartes, nous voulons nos cartes ». C’est par ces appels que les responsables des différents mouvements de soutien au candidat Abdoulaye Bio Tchané ont exprimé leurs ras-le-bol. Cette sortie, la première d’une série qui sera organisée pour maintenir la veille citoyenne, fait suite à la machination orchestrée par les responsables des institutions en charge de l’organisation des élections en ne rendant pas disponibles toutes les cartes d’électeur. Pour le président des « Nouveaux majeurs », Claudel Zoundji, l’heure est grave. « Les nouveaux majeurs sont laissés pour compte », dira-t-il. Et c’est la raison pour laquelle les militants se sont mobilisés pour crier leur indignation et surtout interpeller tous les responsables des structures impliquées dans l’organisation du scrutin afin que les cartes d’électeur soient mises à la disposition de tous les citoyens. A l’en croire, la seule alternative qui s’offre au peuple béninois pour mettre fin à la pagaille, à la corruption et les malversations au sommet de l’Etat, ce sont les cartes d’électeur pour aller aux urnes. A sa suite, c’est la présidente des « Colombes Abt », Gloria Gangnonto, qui a porté le cri de cœur des femmes militantes de Abdoulaye Bio Tchané. Selon ses dires, les femmes béninoises veulent exprimer leurs suffrages pour porter le leader des Tabati taba à la Marina. Elle a, de ce fait, appelé le peuple à s’insurger contre le coup qui se trame en vue d’un éventuel Ko pour le candidat du Pouvoir.
Dans la même veine que le président des « Nouveaux majeurs », Jean-Claude Yèhouessi, premier responsable du Gase, a interpelé les responsables du Cnt, de la Cour constitutionnelle et de la Céna sur la situation. Pour lui, le flou autour des cartes est organisé à dessein. « C’est un complot qui se trame », a-t-il déclaré en précisant que les militants Abt ne veulent pas en être complices. En direction de la Cour constitutionnelle, il a déclaré : « Si elle ne se lève pas pour sauver le Bénin de ce drame en cours de préparation, nos petits enfants retiendront leurs noms ».
Se basant ensuite sur l’article 186 du Code électoral, le président du Gase a fait remarquer que les cartes d’électeur devraient être distribuées pendant 15 jours et le reste devrait être remis à la Commission électorale nationale autonome. Ceci, pour être distribuées dans un délai de 8 jours. « Mais, aujourd’hui, déplore-t-il, on ne sait même pas quand la distribution a commencé ». « Quel sort est donc réservé aux Béninois qui n’auront pas leurs cartes d’électeur avant le 6 mars ? N’ont-ils pas le droit de voter ? », s’est-il interrogé en déplorant par la même occasion, l’usage des moyens de l’Etat par un candidat pour battre campagne.

SA

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE