Deux juristes donnent leur point de vue sur l’actualité Socio-politique

Deux juristes donnent leur point de vue sur l’actualité Socio-politique

0
PARTAGER

Les juristes Prince Agbodjan et Nourou Dine Saka Salé étaient, hier dimanche 20 novembre 2016, les invités de l’émission ‘’Le Grand Rendez-vous’’ de la radio Soleil Fm. Ils ont donné leur point de vue sur les questions brûlantes de l’actualité socio-politique nationale.
Les déclarations du Chef de l’Etat, lors de sa récente tournée dans le septentrion, étaient le premier sujet débattu au cours de l’émission ‘’Le Grand Rendez-vous’’. Les invités de la radio Soleil Fm ont essayé d’apporter des réponses aux propos du Président de la République. « Beaucoup estimaient qu’il n’est pas allé depuis son élection. On peut croire qu’il a un grand rêve pour le pays… », a déclaré Prince Agbodjan. Selon ses propos, le Président Patrice Talon est allé constater de visu les réalités du pays profond. « Le Chef de l’Etat a dit que les sept mois ont été éprouvants pour le peuple. Ce ne serait pas juste qu’on demande à tout le monde de serrer la ceinture…. », a-t-il fait constater. Pour sa part, Nourou Dine Saka Salé a fait savoir que la situation est criarde et a avoué en avoir fait les frais quand il était au cabinet du ministre d’Etat chargé du Plan, Abdoulaye Bio Tchané. « Quand j’étais au ministère, je me déplaçais à mes propres frais… », a-t-il souligné pour montrer qu’il n’a reçu le moindre copeck quand il était en fonction. Selon lui, cela suffisait pour caricaturer la situation du pays. Sur ce volet, les deux invités ont reconnu que la morosité économique prend de l’ampleur au Bénin et qu’il faille que le Gouvernement du Président Patrice Talon prenne les taureaux par les cornes. Comme on pouvait s’y attendre, le différend entre Patrice Talon et Sébastien Ajavon a été longuement débattu. Selon les deux invités, le Chef de l’Etat a laissé la justice faire son travail jusqu’au bout. « On ne peut pas bloquer la procédure par une intervention. On ne doit pas y voir l’immixtion du Gouvernement… », s’est félicité Prince Agbodjan.
« Tout le monde félicite la justice. Si c’était le contraire, est-ce qu’on n’aurait pas critiqué la justice ? Nous sommes dans une atmosphère teintée de l’argent et d’argent… », a fait comprendre Nourou Dine Saka Salé. Pour eux, il faut tourner cette page et penser au développement du pays. « Le Bénin a besoin d’autres choses. Je pense qu’il faut finir avec cela… », a souhaité Prince Agbodjan. Même son de cloche chez Nourou Dine Saka Salé. Ils ont alors appelé à l’unité autour des questions de développement.

Paul Tonon

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE