Désignation des représentants des députés au COS et CCA : La majorité...

Désignation des représentants des députés au COS et CCA : La majorité parlementaire bloque le processus

0
PARTAGER

Après plus de 36 heures de concertation, les députés de la 7e législature n’ont pu désigner leurs représentants au sein du Cos/Lépi et dans les Cca. Hier, mardi 26 juillet 2016 au palais des gouverneurs, ils se sont une fois encore séparés dos-à-dos. S’il est vrai que la minorité a reconduit ses 4 membres, ce n’est pas le cas de la majorité qui au lieu de 5 candidats, proposent 6 noms. Face à la situation, le président de la séance et 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété a renvoyé la plénière à jeudi prochain afin que la Commission des lois se prononce et rend un rapport oral sur le blocage.

La situation se complique au niveau de l’Assemblée nationale. Les députés peinent à accorder leurs violons. Le torchon brûle surtout dans le camp de la majorité parlementaire. La plénière d’hier n’a pas satisfait les attentes. Les populations devront garder encore pour quelques jours leur sang-froid. Après quelques heures de suspension pour favoriser les tractations, le président de la séance, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale Eric Houndété a annoncé à la plénière que le consensus n’est pas trouvé au niveau de la majorité qui propose 6 candidats au lieu de 5 conformément à la clé de répartition de la Commission des lois adoptée en plénière. Ainsi il s’en est remis à la plénière pour savoir la conduite à tenir entre l’adoption de la liste unique ou d’une liste partielle. Pour le député Benoit Dégla, il faut permettre à la Commission des lois de réajuster son rapport à cet effet. Quant aux députés Adjibadé Koussonda et Gilbert Bagana, il faut finir avec ce point une fois pour de bon. Mais l’absence des responsables de la commission des lois a amené le président Eric Houndété à renvoyer la plénière à jeudi prochain. Notons qu’au niveau de la majorité, le consensus n’est pas trouvé entre le Prd et l’Union fait la nation (Un). 4 groupes parlementaires doivent se partager les 5 représentants. Parmi les 4groupes parlementaires, deux ont accepté se partager deux places. Il reste donc 3 à partager par les groupes parlementaires Prd et Un. Avec 13 députés, le groupe parlementaire Un réclame 2 places sur les 3 au sein du Cos/Lépi. Ce que n’entend pas lui accorder le groupe parlementaire Prd qui, avec ses 10 députés, réclame aussi 2 places. Seule le rapport de la commission pourra les départager.

Kola PAQUI (Br Ouéné-Plateau)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE