Désignation des représentants au Cos-Lépi : Les députés peuvent-ils trouver le consensus...

Désignation des représentants au Cos-Lépi : Les députés peuvent-ils trouver le consensus ?

0
PARTAGER

Tous les regards sont à nouveau tournés ce jour vers l’hémicycle. La mouvance présidentielle et l’opposition parlementaire jouent, chacune de son côté, la carte de la cohésion. Ceci, dans le cadre de la désignation de leurs représentants au Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos Lépi.Bien que la clé de répartition des députés soit connue, 5 pour la majorité et 4 pour la minorité, les parlementaires peinent toujours à trouver le consensus.
Sérénité dans le camp de la minorité
Cependant, les tractations ont évolué et ramené la sérénité dans le camp de la minorité parlementaire. Ainsi, sauf revirement de dernière minute, l’intergroupe des forces cauris devra réussir à dévoiler le nom de ses représentants. A en croire les explications de Pascal Hessou sur l’émission Zone franche hier,l’intergroupe a décidé de reconduire trois de ses quatre représentants au Cos Lépi. Il s’agit des députés Idrissou Bako, Gilbert Bagana et Simplice Codjo. Le quatrième, c’est-à-dire Abdoulaye Gounou a certainement fait les frais de son ralliement à la coalition de la rupture.Ce dernier avait rejoint le magnat de la volaille, Sébastien Ajavon lors de la présidentielle de 2016. Les députés pro-Yayi devront procédersans doute à son remplacement par le député Cyprien Togni.

La majorité en difficulté
Quant à la majorité ayant porté Me Adrien Houngbédji au perchoir, elle peine à trouver le chemin du consensus. Elle se trouve confrontée à nouveau à une guerre d’intérêts au sein des groupes parlementaires.Tout porte à croire d’une part à une bataille rangée entre les députés désireux de se faire reconduire au Cos Lépi et ceux qui nourrissent l’ambition d’y aller faire une expérience politique. Ainsi, Augustin Ahouanvoèbla et BadirouAguemondu Groupe parlementaire Prd, Louis Vlavonou,Nazaire Sadodu groupe parlementaire Nation unité et développement, et Jérémie Adomahoutirent chacun le drap de son côté au sein de leurs divers groupes. Dans le même temps,plusieurs autres prétendants sont annoncés au sein de la mouvance présidentielle. Il s’agit de Issa Amadouchez les Fdu, de Justin Agbodjèté de l’And, Adolphe Djiman de la Rb et de Wally Zoumarou de l’alliance Abt. A cet effet, la mouvance présidentielle est amenée à désigner 5 représentants parmi neuf prétendants.D’où les conciliabules au sein des trois groupes parlementaires de la majorité pour maintenir la cohésion. Cela montre que la coalition soutenant les actions du président Patrice Talon n’est pas à l’abri de la fragilisation.
On se rappelle encore la confrontation entre le député Basile Ahossi et DakpèSossou, tous deux membres de la majorité présidentielle lors de l’élection du 2e secrétaire parlementaire. Il y a des signes qui ne trompent pas. La majorité se doit une nouvelle fois de sauver la face.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE