Désignation des membres de l’Assemblée au Cos:Enfin ! Les 9 représentants connus...

Désignation des membres de l’Assemblée au Cos:Enfin ! Les 9 représentants connus (Le Prd fait des concessions à l’Un)

0
PARTAGER

Les députés de la 7èmelégislature ont procédé hier, jeudi 28 juillet 2016, à la désignation de leurs représentants au sein du Conseil d’orientation et de supervision (Cos).
L’accouchement a été difficile.

La plénière a adopté par 67 voix pour, 0 contre et 1 abstention, la désignation des représentants de l’Assemblée nationale au sein du Conseil d’orientation et de supervision de la Lépi. Pour le compte de la majorité parlementaire, la liste des députés se présente comme suit : Badirou Aguémon du Prd, Djiman K. Adolphe, du groupe parlementaire « Nation et développement », Amadou Issifou du groupe parlementaire « Unité, paix et démocratie », Gérard Gbénonchi et Louis Vlavonou de « l’Union fait la Nation ». Pour le compte de la minorité, Bako Idrissou, Codjo Simplice, Gilbert Bangana et Cyprien Togni siègeront au Cos-Lépi. Les 9 députés représentent le Parlement au sein de cet organe pour un mandat de trois ans.

Le Prd fait des concessions

Le processus bloqué depuis a fini par être débloqué avec l’arrivée du président de l’Assemblée nationale, leader du Prd, Adrien Houngbédji. Pour y arriver, le groupe parlementaire Prd dirigé par l’honorable Augustin Ahouanvoébla a été obligé de ranger ses ambitions pour préserver la cohésion du groupe sur les conseils du président Adrien Houngbédji. « Au nom de la cohésion recherchée entre les collègues députés de l’Assemblée nationale, le président de l’Assemblée Nationale a discuté et obtenu du groupe parlementaire Prd le retrait de sa candidature à un second siège au profit du groupe parlementaire Un, à charge de réciprocité au moment du renouvellement du mandat des membres du Cos-Lépi », a déclaré le président du groupe parlementaire Prd, Augustin Ahouanvoébla, dans une déclaration faite devant la plénière. Ainsi, on peut dire que c’est difficilement que le Prd a cédé à l’Un le second siège qu’il convoitait. Le principe de troc a été retenu pour convaincre le député Augustin Ahouanvoébla qui tenait à aller siéger, une fois encore, au Cos-Lépi. N’eût été l’arbitrage de Me Adrien Houngbédji, c’est la plénière qui serait appelée à trancher ce litige interne qui a failli mettre en péril la cohésion de la Majorité. La bataille du Cos est donc terminée. Il reste celle des positionnements sur les listes des Commissions communales d’actualisation (Cca). A en croire le président de séance, les discussions se poursuivent à ce niveau et rien n’augure d’une sérénité dans les nouvelles tractations.

Martin Aïhonnou
(Coll)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE