Des déclarations du dernier conseil des ministres suscitent réflexions

Des déclarations du dernier conseil des ministres suscitent réflexions

3
PARTAGER

Par : Is-Deen O. TIDJANI

Le compte rendu du dernier conseil des ministres qui date du samedi 26 mars 2016 suscite des réflexions dans le rang des observateurs de la politique de Boni Yayi. L’information essentielle issue de ce conseil des ministres à rapport à la publication très prochaine du patrimoine du président sortant Boni Yayi. Hier lors de la lecture du compte rendu, le Sg du gouvernement a levé un coin de voile sur le document qui devra être transmis dans les heures à venir, à la chambre des comptes de la Cour Suprême. La procédure normale voudrait que ce soit les services compétents de la Cour Suprême qui divulguent les informations entendues le samedi soir sur les ondes de la télévision nationale, mais le zèle du gouvernement finissant aidant, l’information est déjà dans la rue avant même que la Cour Suprême en soit saisie. Le secrétaire général du gouvernement Alassani Tigri a préféré donner un avant goût au peuple béninois, biaisant du coup la procédure en la matière. On se demande maintenant en quoi servira alors la procédure en direction de la Cour si tout le peuple est déjà au courant? Certains répondront certainement : par simple formalisme.
Mais loin de s’attarder sur cette démarche trompe œil du conseil des ministre, il y a lieu de se poser certaines questions. Dans le compte rendu lu par le SG du gouvernement Alassani Tigri, on retient que > Cette portion de phrase du Secrétaire général du gouvernement nous amène à se poser la question de savoir de quoi vivait Boni Yayi durant tout ce temps où il gère le pays ?
Alassani Tigri laissera aussi entendre que Boni Yayi voyageait par magie !
> Où trouvait-il alors de l’argent pour survoler le pays en hélicoptère quand on connait le montant minimum qu’il faut pour affréter un hélicoptère? Comment Yayi voyageait-il pour les missions officielles? Comment vit-il quand il est à l’extérieur du Bénin (France, Japon, USA, Chine, etc…) ?

Il ne dispose, également pas de coffre fort personnel. Il a été conduit dans ses véhicules personnels de 2006 à mi 2015 avant que l’Etat ne lui achète un véhicule de fonction.

Boni YAYI ne dispose pas de compte bancaire à l’étranger.
Les constructions de ses trois (3) villas ont été financées sur fonds propres issus de ses anciennes fonctions à la BCEAO ainsi qu’à la BOAD.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE