Depuis les échanges d’Abidjan à la demande du Chef de l’Etat :...

Depuis les échanges d’Abidjan à la demande du Chef de l’Etat : Boni Yayi n’a plus jamais rencontré Patrice Talon

0
PARTAGER

Depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et dans une certaine presse à sensation, il est raconté que l’ancien Chef de l’Etat Boni Yayi est allé se plaindre auprès de son successeur du traitement qui lui est réservé sur les réseaux sociaux et dans des journaux proches de l’actuel Chef de l’Etat. Certains journalistes, dans une sorte de zèle certainement plaire au chantre de la Rupture, sont allés jusqu’à employer le thème « pleurnicher ». Boni Yayi serait donc allé « pleurnicher » devant Patrice Talon parce qu’il fait objet de critiques tous azimuts depuis qu’il a quitté le palais de la Marina notamment pour avoir demandé à son successeur de mettre à sa disposition 15 gardes du corps. D’autres encore, à imagination débordante, ont affirmé que Boni Yayi aurait téléphoné à Macky Sall pour médire de Talon et ternir son image lors du sommet de la Cedeao. Archi faux ! C’est de pure intoxication. Depuis que Boni Yayi a rencontré Patrice Talon à Abidjan, sur demande de ce dernier, et devant les présidents Alassane Ouattara et Faure Gnassingbé, jamais plus, les deux hommes ne se sont rencontrés. Aussi vrai qu’il ne s’est jamais plaint ou « pleurniché » sur son sort, Boni Yayi n’a aussi jamais joint au téléphone le président sénégalais Macky Sall pour jeter de l’opprobre sur son successeur.

D’où viennent donc ces  intoxications dont le seul but est de faire croire à l’opinion publique nationale et internationale que l’ancien Chef de l’Etat Boni Yayi n’a pas encore digéré le fait qu’il ne soit plus aux commandes et qu’il en veut toujours à son successeur ? Comment comprendre qu’au moment où l’ancien Chef d’Etat se repose tranquillement chez lui après 10 années de bons et loyaux services rendus à la nation, qu’il continue de faire objet d’attaques dans le vilain dessein de salir son nom et tout ce qu’il a fait durant son mandat ? Les acteurs et commanditaires de tels sales besognes doivent savoir qu’ils ne réussiront jamais à ébranler le moral de l’ancien Chef d’Etat ni à jeter le doute dans le cœur des Béninois sur son bilan. Tout nouveau pouvoir qui arrive à ses priorités et la Rupture devrait se concentrer sur les défis actuels de même que la mise en œuvre du projet de société pour lequel les Béninois ont porté leur choix sur Patrice Talon. En 10 ans, Boni Yayi a fait de son mieux pour sortir les Béninois de la précarité. Les preuves sont là et parlent pour lui. Il a promis quitter le pouvoir après ses deux mandats constitutionnels et il l’a fait. Et rien que pour cela, il mérite respect et considération. La communauté nationale ne cesse d’ailleurs de lui adresser des félicitations pour cela. Le laisser  se reposer en paix et en toute tranquillité est tout ce que le peuple béninois peut lui offrir. Alors que cessent ces intoxications qui n’honorent ni le nouveau régime, ni le Bénin.

M.M

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE