Accueil Politique

Départ du pouvoir : Yayi a soufflé le chaud et le froid

0
PARTAGER

Boni Yayi a épuisé ses deux mandats à la tête du Bénin. Son départ a été diversement «célébré» par certains de ses compatriotes devant sa maison à Cadjèhoun à Cotonou.
Yayi, pour son départ du pouvoir, a soufflé le chaud et le froid. Il a reçu les honneurs mais aussi le désaveu de certains de ses compatriotes. Aux premières heures du mercredi 6 avril, une foule constituée en majorité de jeunes a assiégé son quartier général à Cadjèhoun à Cotonou. La foule a d’abord laissé éclater sa joie de voir partir du pouvoir le désormais ex président de la République. Puis, la foule a scandé des slogans hostiles à Boni Yayi. Ces populations ont dénoncé des tares du régime du changement : les scandales, la dilapidation des ressources de l’État, la corruption, l’injustice. La foule était décidée à en découdre avec celui qu’elle appelle l’hyper-président. Mais elle sera obligée de rebrousser chemin sous le coup des matraques de la police. Quelques heures après, c’est un Yayi qui a été applaudi pour ses actions menées en dix ans à la tête du Bénin. Une autre foule qui lui était acquise l’a attendu à son retour de la Marina après la passation de charges avec le président entrant, Patrice Talon. Yayi a reçu le même accueil quelques heures après dans sa commune à Tchaourou, département du Borgou. Comme quoi, ce qui est mauvais pour Paul ne l’est pas automatiquement pour Pierre.

aCotonou

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here