DÉFIS ENVIRONNEMENTAUX :LE BÉNIN FAIT UNE ENTRÉE ORIGINALE A LA COP 22

DÉFIS ENVIRONNEMENTAUX :LE BÉNIN FAIT UNE ENTRÉE ORIGINALE A LA COP 22

0
PARTAGER

Le Bénin a fait son entrée mercredi au pavillon de France à Bab Ighli dans la ville de Marrakech où se tient la COP22, avec l’idée originale d’utiliser les enfants pour sensibiliser sur les défis environnementaux, notamment la gestion des déchets solides ménagers, a constaté sur place l’ABP.

Trois enfants béninois appelés ‘’ Tresseurs de corde’’, tous des élèves, Kokodé Néhémie, 14 ans, Katary Folashadé, 14 ans et Satoguina Grâce, 11 ans, ont du haut de la tribune en pavillon de France, parlé des défis écologiques et sensibilisé à l’importance des actions éco citoyennes en faveur du climat.

Dans un téléfilm de court métrage réalisé par Sandra Adjaho, et projeté au public, on pouvait voir des enfants jouer un sketch dans lequel ils sensibilisent les populations des quartiers insalubres de Cotonou à la nécessité de gérer efficacement les ordures ménagères.

Répondant aux questions du public médusé par leurs prestations, Katary Folashadé a déclaré que « nous sommes pauvres mais nous pouvons être propres ». Les enfants ont rappelé l’exemple du Rwanda et du Maroc qui ont réussi à interdire l’usage des sachets plastiques et introduit dans les habitudes, les sacs en carton biodégradables et non pollueurs.

Plusieurs personnalités politiques et de la société civile du Bénin, du Togo et de  France ont suivi religieusement le message des enfants qu’ils ont encouragés à devenir des vecteurs de communication pour un changement de comportement tant au Bénin qu’au-delà de ses frontières.

Le maire de la ville de Tchinvié (Togo) a demandé aux enfants d’être ses hôtes pour aider à l’éducation environnementale de leurs camarades togolais.

Clément Kotan, directeur de l’Unité de protection de l’Environnement opérant à Cotonou, a promis des fourneaux de gaz aux parents des trois ‘’tresseurs de corde’’ pour arrêter l’utilisation du charbon de bois comme combustible domestique.

Quant au Directeur du Centre d’éducation à distance, Jacques Edjrokinto, il a sur place, accordé une bourse de 50 minutes de connexion à l’internet aux enfants pour les aider à poursuivre leurs recherches sur le climat.

Impressionné par le travail de sensibilisation des enfants béninois, le directeur de la communication du ministère français de l’Ecologie et du Développement durable, Joachim Philippe a, au nom de son ministre, Ségolène Royal, fait des trois enfants, des citoyens d’honneur de la COP22.

Rappelons que le Bénin qui, jusqu’à ce mercredi matin n’était pas visible, est entré de plain-pied dans la COP 22 et disposera d’un stand au pavillon de la Banque islamique de développement (Bid) en zone verte à compter du 12 novembre prochain.

 

ABP


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE