Découpage territorial : le gouvernement débloque 536 millions de fcfa pour la...

Découpage territorial : le gouvernement débloque 536 millions de fcfa pour la mise en place de l’administration des nouvelles préfectures

0
PARTAGER

Les préfets des nouveaux chefs-lieux peuvent déjà se réjouir en ce qui concerne la réalisation des locaux devant abriter leur administration. En effet, 536 millions de Fcfa sont débloqués par le gouvernement pour la mise en place de l’administration des nouvelles préfectures. C’est l’une des décisions pris par le conseil des ministres d’hier, jeudi 11 août 2016. Cette décision du gouvernement viendra soulager les peines des nouveaux préfets qui, depuis leur nomination, sont sans bureaux.

Voici les cinq points abordés par le gouvernement de la Rupture lors du Conseil des ministres du 11 août 2016

Le conseil des ministres ajourné le mercredi en raison de l’absence du Président de la République, Patrice Talon, du territoire national s’est finalement tenu hier, jeudi 11 août 2016. Plusieurs dossiers ont été abordés au cours de cette séance dont voici le point de presse du ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence, Pascal Irénée Koupaki

POINT DE PRESSE DU MINISTRE PASCAL IRENEE KOUPAKI SUR LE CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 11 AOUT 2016

Le premier point

Le premier point abordé par le conseil des ministres concerne la 71 l’Assemblée Générale des Nations Unies. Le conseil a autorisé la participation de notre pays au débat général de la 71ème session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies qui se tiendra à New York du 18 au 23 septembre 2016. La thématique de cette session est la suivante : les changements climatiques, la baisse de la productivité des stocks de poisson face au réchauffement de la planète et l’acidification des eaux. A cette occasion le chef de l’Etat s’adressera à la communauté internationale.

Deuxième point

Il s’agit d’une convention de crédit entre le Bénin et l’Agence Française de Développent (AFD). Le ministre de l’économie et des finances a procédé le 08 Juillet 2016 à la signature avec l’AFD d’un accord de crédit de 9,8 milliards de FCFA à des conditions concessionnelles et d’une subvention de 655 millions de FCFA pour financer un projet de soutien à l’enseignement secondaire au Bénin. Il s’agit notamment d’un projet d’infrastructure scolaires dans les zones rurales et péri urbaine dans six département à savoir : l’Alibori, le Borgou, les Collines, le Plateau, l’Ouémé et le Zou. Ce projet comprend également le volet instauration de norme de qualité et de principe de régulation nécessaire pour créer un lien entre le développement de l’offre de formation et les conditions d’apprentissage des élèves. Le coût global de ce projet s’établit à 10 milliards et demi fiancé donc par l’AFD. Le conseil a pris un décret portant transmission à l’Assemblée Nationale pour autorisation de ratification de la convention de crédit et de subvention signée avec l’AFD dans le cadre de ce projet.

Le troisième point

Il est relatif à la mise en place de l’administration des nouvelles préfectures. Le conseil a pris connaissance du rapport du comité interministériel chargé de lui soumettre les modalités d’opérationnalisation des nouvelles préfectures et ceci pour marquer l’engagement du gouvernement à renforcer la réforme de l’administration territoriale au Bénin et à rendre effectif le fonctionnement des nouvelles préfectures dans les meilleurs délais. Les besoins en locaux personnel, équipements et fonctionnement ont été déterminés et précisés et le conseil a instruit le ministre de l’économie et des finances à l’effet de débloquer la sommes de 536 millions de FCFA pour la prise en charge immédiate de ses besoins.

Le quatrième point

Il concerne une mission du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique à Karimama et à Malanville Le conseil a entendu le compte rendu de la visite du travail du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique dans les communes de Karimama et de Malanville à la suite de l’affrontement meurtrier survenu entre éleveurs et agriculteurs. Le conseil a instruit le ministre de la justice et de la législation a fait engager la poursuite des auteurs, coauteurs et complices des dégâts enregistrés. Il a en outre instruit d’une part le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche à faire procéder à la délimitation de la zone de pâturage de 5km de largeur et a sensibiliser les agriculteurs et les éleveurs sur le respect strict des différentes aires convenues et d’autres parts, le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale a été instruit à l’effet de mettre en place des unités administratives locales.

Cinquième point

Il s’agit de l’organisation des obsèques officielles du Feu Emile DERLIN-ZINSOU, ancien président de la République du Bénin. Le conseil a autorisé l’organisation des obsèques officielles de feu Emile DERLIN-ZINSOU à Cotonou les 24 et 25 Août 2016. A cette occasion, le gouvernement rendra un hommage vibrant à l’illustre disparu au nom du peuple béninois. Les ministres concerné par cette organisation ont été instruits pour une bonne préparation des dites obsèques en relation, bien entendu, avec la famille éplorée. Enfin et c’est le dernier point, pour renforcer la gouvernance judiciaire dans notre pays, le conseil a procédé à un vaste mouvement de personnel du système judiciaire. Après les consultations et formalités exigées par les textes en vigueur, sur 188 magistrats en poste dans les juridictions, le redéploiement aura porté sur un effectif de 131 magistrats. Le prochain conseil des ministres aura le mercredi 24 Août 2016.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE