Déclaration de Talon après les grandes tendances de la Céna : ...

Déclaration de Talon après les grandes tendances de la Céna : «Je ne serai plus éligible en 2021»

0
PARTAGER

Quelques heures après la publication des grandes tendances par la  Commission électorale nationale autonome (Cena), Patrice Talon s’est adressé à la presse à son cabinet privé (Cotonou). Le candidat à la présidentielle qui est indubitablement le successeur de Yayi Boni a donné des précisions sur son programme de société. A l’entendre, son gouvernement ne sera ni pléthorique ni un machin de remerciement. Pour lui, les priorités de ce gouvernement seront entre autres« les réformes institutionnelles, la réforme de l’administration publique». « Nous ferons aussi face à la dette intérieure actuelle qui s’élève à plus de 300 milliards », a-t-il fait savoir. «Je ne serai pas candidat en 2021 parce que je ne serai plus éligible. Je ne serai plus éligible parce que pour ce qui concerne la réforme proposée dans mon projet de société sur le mandat unique, on ne pourra plus être candidat à la présidentielle lorsqu’on a été déjà une fois Chef de l’État », a-t-il poursuivi. Evoquant sa prochaine bataille pour la bonne gouvernance, il a déclaré : «Il n’y aura pas de chasse aux sorcières mais nous allons lutter contre l’impunité. Ceux qui seront impliqués dans des dossiers où il faut voir clair répondront». L’ancien homme d’affaires serait par ailleurs prêt à rencontrer le président sortant dès que possible. «Aujourd’hui ou demain. Tout dépendra de lui-même (Yayi Boni, Ndlr) », a-t-il précisé. Pour lui, «on a besoin de tous les fils de ce pays pour relever le défi du développement qui nous attend».

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE