Déclaration de soutien du Prd à Patrice Talon : Quid de la...

Déclaration de soutien du Prd à Patrice Talon : Quid de la Rb ?

0
PARTAGER

La sortie mardi dernier du Prd s’inscrit dans sa logique de ne pas rester dans l’opposition en 2016. Mais qu’en est-il de son autre allié au sein de la coalition républicaine ? La Renaissance du Bénin a-t-elle les cheveux de l’opposition, comme le dirait l’autre ? L’analyse des deux tours de la présidentielle montre qu’il y a un divorce entre le parti dirigé par Léhady Soglo et les militants à la base. Et pour ne pas davantage creuser le fossé, il urge que la Rb corrige vite le tir. Ce qui passe par une opération de charme envers le nouvel homme fort du pays car il ne lui sera d’aucun bénéfice d’être un parti d’opposition à partir du 06 avril 2016. La Rb n’a pas intérêt à mettre du grain de sable dans la machine Talon. La survie du parti en dépend. Nul doute, l’avenir de la Renaissance du Bénin aussi.Perdre de la côte est une chose, disparaître, en est tout une autre. D’ailleurs, si elle a pu composer avec le régime finissant, et que même en 2011, la Renaissance du Bénin, dirigée par le maire de Cotonou, Nicéphore Soglo, s’était alliée au gouvernement pendant une courte période après l’élection de 2011,la sagesse recommande alors à la Rb, de faire profil bas.Léhady Soglo et les siens, gagneraient à reconnaître leur faiblesse du moment et faire l’âne pour avoir le foin. De peur qu’au lieu de continuer à penser à la ‘’renaissance’’ du Bénin que ce soit celle de la Rb qui empaquette les esprits.

Les résultats sortis des urnes tant au premier tour comme au second tour du scrutin présidentiel de 2016, ne lui laissent d’ailleurs pas le choix. En effet, ceux-ci traduisent clairement, sans être un oiseau de mauvais augure, une contre performance de ce grand parti politique qui a fait ses beaux jours, dans le landerneau politique. Le raz de marée qu’a provoqué Patrice Talon dans les différents fiefs des «Houézèhouè» ne saurait passer inaperçu. Ce fut, pour certains analystes, un tsunami qui amène à affirmer que la Rb est en rupture de ban avec son électorat. D’Abomey, à Bohicon, en passant par Cotonou, chasses gardées des renaissants, le président élu de la république du Bénin, d’après les résultats de la Commission électorale nationale autonome (Cena),dans les fiefs de la Rb. Et il est fort à parier que si ce dernier décidait de créer un parti politique, celui-ci mettrait davantage en difficulté  la Renaissance du Bénin. En réalité, le probable futur locataire de la Marina a eu le temps d’imprimer sa marque et sa razzia dans la partie méridionale du Bénin.

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE