Décisions du Conseil des Ministres du 20 juillet : 1er août à...

Décisions du Conseil des Ministres du 20 juillet : 1er août à Cotonou, zéro délestage fin octobre, plusieurs nominations

1
PARTAGER

Le Conseil des ministres s’est  tenu hier, mercredi 20 Juillet 2016, à la présidence de la République sous la présidence effective du Président de la République, Patrice Talon. D’importantes décisions ont été prises dans plusieurs secteurs. Lire les décisions phares…

1er août à Cotonou

La célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance du Bénin était à l’ordre du jour. Selon le compte rendu du Ministre d’Etat Pascal Iréné Koupaki, la traditionnelle fête nationale se déroulera à Cotonou dans la stricte sobriété.

Sur le plan sécuritaire

Eu égard au grand banditisme transfrontalier qui va galopant,le conseil a jugé utile de procéder à la vérification systématique del’arsenal militaire dont dispose le pays ainsi que leur condition de stockage afin de prendre des mesures sécuritaires adéquates et éliminer les armes et munitions déclarées hors service. « Le conseil a donc pris un décret relatif à la mise en place d’une commission mixte» pour réfléchir sur la question, mentionne le Ministre.  
Et toujours dans l’objectif d’assurer la sécurité et le bien-être des citoyens, le gouvernement a décidé de créer une Agence des grands projets urbainsde type spécifique en vue d’améliorer le cadre de vie de la population à la base. Elle sera placée à la présidence de la République.

Nominations/organes de presse de service public

Sur la base des propositions de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication,le Conseil a autorisé la nomination des responsables à divers postes des organes de presse de service public. Il s’agit du Directeur général de l’Office national d’imprimerieet de presse, du Directeur de publication du quotidien La Nation, du Secrétaire général de l’Ortb, du Directeur de la station régionale de l’OrtbParakou, du Directeur de la radiodiffusion nationale et du Directeur de la télévision nationale.

Zéro délestage d’ici Octobre 2016

Pour renforcer la capacité interne de production de l’énergie, le Conseil a pris la décision de réhabiliter les centrales électriques de Porto Novo, de Parakou et de Natitingou.Ensuite, le gouvernement entend louer deux centrales thermiques d’une capacité totale de 150 Mgwt. « A fin octobre 2016, en principe, on aura zéro délestage »,a fait savoir le Ministre d’Etat Koupaki avant de souligner que l’incidence de ces deux mesures sur le budget national est estimée à environ trente (30) milliards de FCfa.

Voyage à l’étranger des personnalités politico administratives

Le Conseil  a constaté que de 2014 à 2015, les frais de transport se sont accrus de 7 milliards à 18 milliards de Francs CFA pour ce qui concerne les bourses et évacuations sanitaires.« Le Conseil s’est préoccupé de l’importance de cette charge budgétaire dans le cadre d’une meilleure maitrise des dépenses publiques», a dit le Ministre avant de faire savoir,qu’à cet effet, le Conseil a instruit le Ministre de l’économie et des finances à mettre en place une cellule dans un délai rapproché pour pouvoir planifier  et piloter les dépenses de transport à l’étranger, tout en amélioration les relations avec les agences de voyage. A cet effet, il sera créé au ministère des finances la cellule des voyages officiels.

T.G


Matin Libre

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. voyages pour soins des personnalités politico-administratives du Bénin à l’étranger pour un coût en croissance de 7 à 18 milliards de nos francs entre 2014 et 2015. Messieurs faites votre petit calcul que ces sommes auraient permis de réaliser dans notre pays deux grands hôpitaux modernes équipés dans toutes les spécialités médicale et chirurgicale. Alors demandons-nous pourtant ce recours à l’étranger pour les soins?

LAISSER UN COMMENTAIRE