Débat télévisé entre les deux candidats du second tour : Talon met...

Débat télévisé entre les deux candidats du second tour : Talon met à nu les lacunes de Zinsou sur les réalités du pays

1
PARTAGER

Un débat et des leçons. Celles qui sautent à l’œil et qu’ont retenu hier, la plupart des téléspectateurs, ce sont les lacunes du premier ministre Lionel Zinsou sur les réalités du pays. Soixante minutes durant, le candidat de la rupture, Patrice Talon n’a fait que piéger et a, même très souvent réussi sur plusieurs sujets, à envoyer dans les cordes son challenger, Lionel Zinsou. D’abord, sur le plan institutionnel, le compétiteur né Patrice Talon a, mieux que son contradicteur, posé le diagnostic et proposé des solutions alternatives.
Ainsi, alors que pour le candidat de la coalition Fcbe-Prd-Rb, Lionel Zinsou tout va bien dans le meilleur des mondes, Patrice Talon trouve que le pouvoir Exécutif est décadent, que la justice en est son souffre douleur et il faut qu’on en vienne à le réduire. « Vous ne connaissez pas le pays. Vous n’êtes pas à l’écoute des Béninois…Vous n’écoutez même pas la télévision béninoise… », a servi tout le long du débat, Patrice Talon avec des arguments pour étayer ses dires.

Talon, le poids des idées !
Que ça soit dans les domaines de l’éducation, de l’énergie, de la sécurité, de la santé et de ce que proposent les deux candidats pour une égalité des chances au Bénin, Talon n’a donné aucune chance à Lionel Zinsou malgré ses multiples tentatives de l’interrompre à chaque prise de parole. Et très astucieusement, il s’est positionné comme une alternative et le seul capable de venir au secours d’un pays qui va mal et qui est la risée du monde.
Soixante minutes d’offensive du compétiteur né et de démonstration de sa bonne maîtrise des secteurs vitaux du pays qu’il aspire à gouverner devant le professeur Lionel Zinsou. Pour ceux qui, un instant, ont cru, que l’affiche est disproportionnée, ils ont pu tout simplement constater par eux-mêmes que la compétence n’est pas une affaire de diplôme mais de maîtrise des réalités d’un pays. Sur ce plan, l’évidence est là : Talon a damé le pion à Zinsou très défensif et en à la limite en panne d’inspiration et de spontanéité.
Angelo DOSSOUMOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE