Accueil Politique

Crise au sein des partis politiques au Bénin Golou montre la voie de la sagesse politique aux Soglo

0
PARTAGER

Apparemment, les partis politiques sont atteints du syndrome d’une crise de croissance démocratique. Même ceux qu’on croyait politiquement et socialement bien assis n’échappent pas au vent de la rénovation. Comme la Renaissance du Bénin, le parti social démocrate (PSD) d’Emmanuel Golou traverse actuellement une période difficile. Mais aux dernières nouvelles, la situation au PSD est sous contrôle. En effet, si à la RB on joue jusqu’ici au pourrissement et à rechercher des boucs émissaires à l’externe, au PSD, le président semble avoir pris le taureau par les cornes, pour anticiper sur l’implosion imminente du parti.
Faut-il le rappeler, au PSD, les protestataires exigent, entre autres, « qu’une décision judiciaire ordonne la publication de tous les textes adoptés au 3ème congrès tenu le 17 janvier 2015 ; … la tenue du Conseil National décidé par le Bureau Exécutif National en sa séance du 23 février 2017 ».
Face à cette grogne assourdissante, qui menace la stabilité du parti de l’ex président, Bruno Amoussou, le président Emmanuel Golou n’a pas fait la sourde oreille. D’ores et déjà, il a convoqué le Conseil national pour la fin de ce mois de juin, et appelé les militants et sympathisants à la sérénité. Ce faisant, il prend de court les frondeurs, qui n’ont plus de raison de s’obstiner dans une éternelle grogne à rebondissement. C’est une leçon de sagesse politique dont devraient s’inspirer les Soglo, qui ont visiblement perdu tout repère face aux appels de Sun City. Un mauvais arrangement ; dit-on, vaut mieux qu’un bon procès. Emmanuel Golou l’a compris, et sans état d’âme, il a préféré accéder aux exigences des contestataires, pour laver le linge sale en famille, et éviter à la fois l’implosion du parti et toute récupération politicienne de la situation. Sans doute, c’est parce que le PSD n’est pas le patrimoine privé d’aucune famille, membre du parti.

Par Euloge EMAKOS

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here