Accueil Politique

Crise à la RB: le choc des arguments juridiques a duré jusque tard dans la nuit d’hier

0
PARTAGER

Les deux camps antagonistes de la crise au sein du parti de la renaissance étaient hier Jeudi 22 Juin 2017 devant le juge du référé du tribunal de première instance de Cotonou. Cette procédure judiciaire initiée par le conseil du Maire de la Commune de Cotonou, Léhady Vianagnon Soglo avait pour objectif d’amener le juge à faire cesser la violation des textes du parti par les membres réformistes qui utilisent illégalement la dénomination, le sigle, l’emblème, et tous autres signes distinctifs du parti de la Renaissance du Bénin.

Devant le juge des référés, les conseils du camp de Georges Bada demande le report de l’audience pour leur permettre de préparer leur défense. Ils estiment n’avoir pas eu suffisamment de temps pour étudier le dossier et préparer leur plaidoirie.

Requête qui sera contestée par les conseils du Maire de la Commune de Cotonou qui se disent prêts pour plaider le dossier. Ils ajoutent par ailleurs que si le président de séant devait accéder à la requête de report de la partie défenderesse, qu’il prenne alors une ordonnance avant dire droit que tout ce qui sera aux mépris de la présente procédure par les réformistes sera sans effet juridique et inopposable. Les conseils de Léhady Soglo ont également requis du tribunal que l’ordonnance avant dire droit implique la tenue du congrès en cours de préparation et qui serait prévu pour le samedi prochain.

Après des échanges d’arguments juridiques entre les conseils des deux camps antagonistes qui a duré jusqu’à 23 H 30, le juge a reporté la délibération pour ce jour Vendredi 23 Juin 2017 à 15 Heures. Une délibération qui tient en suspens le congrès extraordinaire du Weekend prochain.

Par Sylvie Kounakpo


Source : Beninwebtv

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here