Cour d’appel de Parakou: Hubert Arsène Dadjo s’installe

Cour d’appel de Parakou: Hubert Arsène Dadjo s’installe

1
PARTAGER

Le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, a procédé vendredi 21 octobre dernier à l’installation officielle du nouveau président de la cour d’appel de Parakou, Hubert Arsène H. Dadjo.

Hubert Arsène Dadjo préside désormais les destinées de la cour d’appel de Parakou. Nommé sur proposition du ministre de la Justice en Conseil des ministres le 11 août dernier après avis conforme du Conseil supérieur de la magistrature, Hubert Arsène Dadjo a été installé vendredi dernier dans ses fonctions par le président de la haute juridiction, Ousmane Batoko, sur réquisition du procureur général près la Cour suprême, Nicolas Assogba. « La solennité requise par le législateur vise entre autres à faire prendre au nouveau président la mesure de l’importance de sa responsabilité à la tête de la cour d’appel », rappelle ce dernier. Les fonctions de président de la cour d’appel n’obéissent pas aux mêmes principes et règles que celles des directions techniques du cabinet du département ministériel, souligne-t-il.

La tâche du nouveau premier président de la cour d’appel consistera à renforcer davantage le rapprochement de la justice du justiciable sur le ressort de sa juridiction, renchérit Ousmane Batoko. Hubert Arsène Dadjo devra veiller non seulement au parfait fonctionnement des tribunaux de conciliation mais également des tribunaux de première instance de Parakou, Natitingou, Kandi et Djougou, mais aussi à ce que les sentences rendues reflètent la rigueur propre au juge consciencieux, indique-t-il. Le président de la Cour suprême a également exhorté le nouveau président de la cour d’appel à cultiver l’humilité, la patience et surtout l’écoute des justiciables et de ses collègues. Hubert Arsène Dadjo mesure l’ampleur et la portée de sa tâche et entend donner le meilleur de lui-même pour combler les attentes des populations qui sont du ressort de la juridiction, en comptant sur une franche collaboration des magistrats, greffiers et du reste du personnel de la juridiction. Le nouveau président de la cour d’appel a installé à son tour le nouveau procureur général Emmanuel Opita, le substitut général Léon Pape Parfait M. Yèhouénou ainsi que quatre conseillers : Abdou-Moumouni Gomina, Adame N. Banzou, Jean-Mathieu C. Zanouvi et Richard T. Limoan.

Hubert Arsène Dadjo remplace feu Pascal Dakin admis depuis le 1er juillet dernier à faire valoir ses droits à la retraite. Il a rendu l’âme le mercredi dernier à l’âge de 60 ans des suites d’une longue maladie. Avant le dernier redéploiement du personnel judiciaire, la cour d’appel de Parakou était réduite à deux magistrats. Cette situation a plongé l’institution dans un état de profond dysfonctionnement préjudiciable aux droits des citoyens de voir leurs causes examinées dans un délai raisonnable. Plusieurs chambres de la cour n’étaient jusque-là pas pourvues?

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. d d b dansdyffhteffdddydeux gdfdfgdf dGD GD yfffgdd dGD dG D stfd f d deux GD GD GD dGD G

    D. d GD GD fd d fd d grâce fret fut fut durée déferrés de r d GD. GD GD grès dydrdhfdle

LAISSER UN COMMENTAIRE