Coup de filet de la brigade de gendarmerie d’Ifangni :cinq braqueurs, deux...

Coup de filet de la brigade de gendarmerie d’Ifangni :cinq braqueurs, deux receleurs et deux véhicules arrêtés

0
PARTAGER

La nuit du vendredi 18 au samedi 19 novembre n’a pas été paisible tant pour les éléments de la brigade de gendarmerie d’Ifangni que pour les braqueurs. Cinq coupeurs de route dont deux femmes, coiffeuses de profession, sont tombés dans les mailles de l’artillerie sécuritaire installée à Ifangni depuis peu par le Lieutenant Rémi Akoklannou.

Ils sont Gbaguidi Julienne, Houndagba Edith toutes deux coiffeuses, Agbo Coffi Bernard, Amoussougbo Jean, tous deux conducteurs de taxi-moto au Nigéria et Adon Pascal, commerçant demeurant tous à Houéyogbé dans le Mono, arrondissement de Sahouè-Doutou,  les cinq braqueurs mis aux arrêts par la brigade de gendarmerie d’Ifangni. Spécialisés dans le vol de véhicule haut de gamme,  leur désormais  champ d’opération est le grand Nigéria, après avoir tout ravagé au Bénin. Souvent en groupe de cinq, les malfrats se positionnent comme de vrais voyageurs à la recherche d’un véhicule personnel pouvant assurer leur déplacement pour les diverses courses. Après avoir ciblé la victime, le mode opératoire consiste à inviter cette dernière à déjeuner avec eux  pour mieux tenir la route. Au cours de cette malheureuse ambiance, les hors-la-loi réussissent à administrer des substances somnolentes à la victime qui, après quelques minutes de courses perd connaissance. Le jeu est ainsi joué et la victime projetée hors du véhicule. La dernière opération en date est celle d’un pasteur nigérian, répondant au nom de Akionla Abidémi Mobayonlé tombé dans le piège des malfrats qui, aux dernières nouvelles n’aurait pas encore retrouvé ses sens selon des sources concordantes. A en croire les mêmes sources, ces  informations très tôt recueillies par le Lieutenant Rémi Akoklannou et ses hommes lors de leurs  patrouilles de sécurité ont permis d’investir Ita-Kpako, un quartier de l’arrondissement d’Ifangni dans la même commune. Abord du véhicule AGL 845 BC LAGOS, les cinq braqueurs n’ont pu prouver l’authenticité des pièces et des informations liées à leur propre identité. Ils ont été déposés à la brigade de gendarmerie d’Ifangni pour la suite des enquêtes. Parlant justement des enquêtes, les premières révèlent que le véhicule arrêté serait du pasteur Akionla selon les propos des bandits .Mieux, les braqueurs n’ont pas hésité à livrer leurs receleurs dont Hounnou Jérémie, maitre couturier, demeurant à Tohouè dans la commune de Sèmè-Podji, et Hounnou Roger mécanicien-vélomoteur demeurant à Owodé toujours dans la commune de Sèmè-Podji qui, tous deux, séjournent dans les locaux de la brigade d’Ifangni grâce aux exploits des éléments. Poursuivant les investigations Rémi Akoklannou et ses hommes ont pu mettre la main sur l’un des véhicules déjà vendus dans la nuit du samedi à Owodé dont le conducteur à pris la clé des champs. Ces cinq présumés coupables de vol seront présentés au procureur de deuxième de classe de  Pobè dès demain mardi selon nos sources.

Charles HONVOH


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE