Cotonou/Contentieux électoral à la Cour suprême:Une nouvelle défaite pour Léhady ?

Cotonou/Contentieux électoral à la Cour suprême:Une nouvelle défaite pour Léhady ?

0
PARTAGER

Le parti de la Renaissance du Bénin (Rb) est en train de perdre un siège au sein du conseil municipal de la ville de Cotonou. Selon des informations qui nous parviennent de Porto-Novo, une décision de la Cour suprême va tomber ce jour à cet effet.
Le contentieux qui risque d’être fatal à la majorité du parti de la Renaissance du Bénin (Rb) au sein du conseil municipal de Cotonou concerne le 13è arrondissement

On apprend que les 40% des suffrages obtenus dans cet arrondissement lors des élections municipales en 2015 par la liste Rb-Rp sont contestés. La Cour suprême saisie du dossier, a déjà fait son travail et pourrait rendre sa décision au cours d’une audience ce jour jeudi 3 Novembre 2016 à Porto-Novo. Des sources proches de l’institution indiquent qu’il y a un bureau de vote de surplus dans les décomptes de voix. L’annulation de ce bureau de vote qui, en réalité, est fictif, va ramener le taux de suffrage obtenu par la liste Rb-Rp à environ 38%. Ce qui entraine d’office la perte d’un siège au niveau de cet arrondissement. Aucune décision n’est encore rendue à cet effet. Mais nos sources indiquent que l’absence de suites aux récentes audiences par les responsables de la liste Rb-Rp pourrait militer en leur défaveur. Le dossier sera à nouveau examiné aujourd’hui, et pour la dernière fois pour fixer la liste Rb-Rp. Si la Cour confirme nos informations, la liste Union fait la Nation (Un) va donc gagner un siège de plus au sein du conseil municipal de Cotonou, au détriment de la Rb. Ce qui pourrait jouer négativement sur la majorité du Maire Léhady Soglo au sein du conseil.

Ce n’est pas fini…

L’autre souci que doit se faire le Maire ces temps-ci, c’est le sort réservé à son collectif budgétaire. Des personnes proches de Modeste Toboula, Préfet du Littoral, informent que des irrégularités ont été relevées dans le collectif budgétaire voté récemment en conseil ordinaire pour le compte de la Municipalité de Cotonou. Elles indiquent que l’acte d’approbation du Préfet n’est pas encore pris pour permettre l’exécution dudit budget.
Au même moment, on apprend que le retard qu’accuse l’installation du nouveau chef du deuxième arrondissement est dû au non-respect des textes en vigueur lors du vote. En effet, les textes exigent que le vote soit secret. Et donc, le manque d’isoloir dans la salle le jour de l’élection du nouveau Ca2 serait une entorse à la loi. A suivre…

Félicien Fagnon

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE