Coopération décentralisée avec la VVSG en Belgique: Luc Atrokpo décroche 110 milles...

Coopération décentralisée avec la VVSG en Belgique: Luc Atrokpo décroche 110 milles euros au profit de l’ANCB

0
PARTAGER

Le président de l’Association Nationales des Communes du Bénin (ANCB), Luc Atrokpo, a tenu à Cotonou, la semaine dernière, une séance de travail avec une délégation de l’Association des villes et communes flamandes VVSG (Belgique ) pour définir la mise en œuvre d’un nouveau programme fédéral allant de 2017 à 2019. Suite à ce travail technique, la délégation belge est allée, le 16 juillet, visiter les réalisations concrètes de la coopération dans le Zou et le Couffo. Les représentants de la VVSG, Karlien Gorissen et Bert Jaussens sont partis satisfaits. Luc Atrokpo entend faire de l’ANCB une institution dynamique et rayonnante axée sur une coopération décentralisée agissante au profit des communes du pays. Sur cette lancée, le président de l’ANCB a posé les jalons d’un partenariat entre l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) et l’Association des Villes et Communes flamandes en Belgique (VVSG). Dans ce cadre, le maire Atrokpo a eu une rencontre avec les partenaires belges, pour définir la mise en œuvre d’un programme fédéral sur une période de trois ans, allant de 2017 à 2019 pour un montant de 110 milles euros. Le programme porte sur des domaines variés d’activités de l’ANCB dont le plaidoyer et l’approche genre.

Synergie d’actions entre l’ANCB et la VVSG

Depuis sa prise de fonction, le président de l’ANCB s’est lancé dans une diplomatie offensive. Lors de son voyage en mai 2016 en Belgique, Luc Atrokpo a lancé les bases d’un partenariat gagnant-gagnant entre la VVSG et l’ANCB. Lequel partenariat porte déjà ses fruits. En effet, les villes de Bohicon, Za-Kpota, Dogbo et de Toucoutouna bénéficient d’un projet fédéral sur une période de trois ans. «Le programme touche l’hygiène, l’assainissement et l’amélioration des recettes marchandes dans les communes bénéficiaires. Nous sommes en phase de l’élaboration de ce nouveau programme. », a précisé la représente de la VVSG, Karlien Gorissen. Le président Luc Atrokpo s’est dit prêt pour le renforcement du partenariat entre les deux associations sœurs. « Nous réitérons la disponibilité et l’engagement de l’ANCB pour le renforcement de ce partenariat qui naît entre les deux associations de gouvernements locaux », a rassuré Luc Atrokpo. Le président de l’ANCB a plaidé pour un partenariat rayonnant et agissant entre l’ANCB et la VVSG d’une part et d’autre part entre des communes du Bénin et des villes de la Belgique.

Descente des belges sur le terrain

Bien avant ce partenariat décentralisé en gestation, des communes de Bohicon, Za-Kpota et Dogbo sont respectivement en partenariat avec les villes belges de Zoersel, Hoogstraten, Roeselare et Merelbeke. A Bohicon, Zoersel a appuyé la mairie dans la construction d’un centre d’alphabétisation et une bibliothèque communale. A Za-Kpota, la ville de Hoogstraten est intervenue dans la numérisation de l’état-civil. A Dogbo, Roeselare a fait des réalisations non négligeables. Aussi la commune de Toucoutouna est en partenariat fructueux avec la ville de Merelbeke. En effet, après avoir touché du doigt les belles œuvres, la délégation belge se dit satisfaite. Ses membres promettent de continuer dans ce sens pour que d’autres villes béninoises aient des partenaires en Belgique. « Nous avons constaté de visu les nombreuses réalisations. Nous remercions le président de l’ANCB pour tout ce qui est fait. Cela nous rassure. Nous serons l’avocat de l’ANCB à la VVSG », s’est engagé Bert Jaussens de la délégation belge. Dans les prochains jours, les autorités de l’ANCB et la VVSG vont se voir peaufiner les stratégies de la mise en œuvre de ce programme fédéral dans les quatre communes du Bénin.

Wandji A.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE