Contrôle des biens publics après une alternance : Patrice Talon fondé à...

Contrôle des biens publics après une alternance : Patrice Talon fondé à auditer Boni Yayi

0
PARTAGER

Le nouveau Président de la République du Bénin, M. Patrice Talon a un devoir capital d’audit de la gestion de son prédécesseur,M. Boni Yayi. C’est la Directive n°01/2009/cm/Uemoa portant code de transparence dans la gestion des finances publiques au sein de l’Uemoa qui le lui impose. Ce code est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2012.
La Directive n°01/2009/cm/Uemoa portant code de transparence dans la gestion des finances publiques au sein de l’Uemoa a été adoptée le 27 mars 2009 par le Conseil des ministres de l’Uemoa. Le Code est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2012. Selon ce code, en son point 2.7 «Dans les trois mois suivant chaque alternance politique, la situation globale des finances publiques, et en particulier la situation du budget de l’Etat et de son endettement, fait l’objet d’un rapport préparé par le Gouvernement et audité par un organe public indépendant et publié». Sur cette base et même si les gens devraient tergiverser au plan national par rapport aux textes et tout, la directive régionale s’impose au Bénin et au Président Talon. D’ailleurs, dans le préambule dudit code, il est précisé que l’argent public est au cœur de l’Etat de droit et de la démocratie. La collecte et l’utilisation des fonds publics respectent les principes de l’Etat de droit : la légalité, la transparence, le contrôle démocratique et la responsabilité. Les institutions de l’Etat, gardiennes de ce bien commun, ont chacune leurs missions et responsabilités dans sa préservation et son usage pour le bien de tous. Les impacts des finances publiques sur l’économie, à court terme comme à long terme, sont mis en évidence pour que chacun puisse prendre conscience des enjeux qu’ils représentent. De ce fait, le Président Patrice Talon doit tout faire pour qu’en juillet prochain, les Béninois puissent avoir un point de l’audit de la gestion faite par Boni Yayi. Dans le but d’informer largement le citoyen sur la gestion des finances publiques , la directive portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques au point 5.7 précise que la Cour des comptes rend publics tous les rapports qu’elle transmet au Parlement au gouvernement et au Président de la République. La chambre administrative de la Cour Suprême agissant en lieu et place de la Cour des comptes peut faire un audit des comptes des finances publiques avec l’alternance survenue au Bénin le 20 mars 2016. Et le peuple béninois a besoin de savoir tout et tout. C’est un critère de transparence et la gestion autrement doit nous y pousser.

Guy Constant Ehoumi

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE