Contre le régime Talon : Yayi recommence ses manœuvres au nord (Le...

Contre le régime Talon : Yayi recommence ses manœuvres au nord (Le maire Souradjou tombe dans son piège)

3
PARTAGER

Qui a dit que Boni Yayi n’inspire plus crainte dans les rangs des jeunes leaders qu’il a fabriqués? Sentant la chapelle Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) s’écrouler dans Parakou son bastion du nord, l’ancien Chef de l’Etat a rallié ce week-end la cité des kobourous pour une mission quasi impossible : sauver le soldat Souradjou pris au piège des tirs ennemis. Mais en réalité, en tentant de le faire, Yayi vise des objectifs.

Boni Yayi tente toujours de sauver sa «famille» politique du nord du pays, notamment à Parakou. Sauf que ce nouveau défi qu’il s’est donné pourrait ne pas lui être facile. L’ancien Chef de l’Etat, dans cette quête, a fait appel aux «siens» du conseil communal de cette ville. Objectif : les mobiliser à ses fins politiques. Celles de se donner des armes pour combattre le régime en place. Ses cibles : son successeur et le ministre du développement, Abdoulaye Bio Tchané. Appelés à le rencontrer, sur 25 conseillers dont seize élus Fcbe, seulement quatre ont répondu par simple politesse à l’appel de l’homme qui, cinq mois en arrière, faisait trembler encore le Bénin. Au cours de cette séance pittoresque qui a vu les élus présents confirmer la mauvaise gestion du maire, Yayi a demandé à l’accusé de s’expliquer plutôt sur un autre sujet qui lui tenait à cœur : son rapprochement avec Abdoulaye Bio Tchané. En effet, on se rappelle effectivement que le maire Souradjou, croyant trouver la bonne parade à sa destitution, s’est jeté sans ménagement dans les bras de Bio Tchané. Interpellé donc par un Yayi en colère qui souhaite tout sauf renforcer les bases de l’ennemi Abt au nord le maire a tout simplement capitulé en jurant n’avoir jamais rencontré Bio Tchané pour lui faire allégeance. Le maire, à l’occasion, renseignent nos sources, a réitéré sa fidélité à Yayi. Pour lui, sa rencontre avec le ministre Bio Tchané est dans le cadre stricte du travail d’un maire. Il a souligné qu’entre lui et le ministre du développement, il n’a jamais été question de politique. Malgré la protestation des autres conseillers, le maire n’a pas démordu, renseignent des sources.

Une fidélité qu’il a prouvée en acceptant d’accompagner le lendemain le président Boni Yayi dans une visite au roi de Tourou près de Parakou. Sur place, Boni Yayi a déclaré que le président Talon pense avoir le pouvoir mais ce n’est pas le cas. A l’en croire, Talon s’y trompe royalement. Mieux, Yayi a repris avec ses manœuvres d’avril dernier juste après avoir quitté la Marina. En effet, Tourou a été le point final d’une tournée qui l’a conduit successivement à Kandi, Nikki, Ndali et Parakou. Une sorte de revue de presse en vue de ses objectifs on ne peut plus clair.En réalité, c’est un secret de polichinelle de dire que Yayi a cédé à contre le pouvoir à son ennemi numéro 1, Talon. Alors, il ne rate aucune occasion pour lui pourrir son mandat. Depuis quatre mois, ses faits et gestes le prouvent.

Junior Fatongninougbo

aCotonou

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. la paix n’est pas un vain mot, c’est un comportement. le traître doit le gouvernement de la rupture en toute tranquillité.

LAISSER UN COMMENTAIRE