Contre le maintien des caciques de l’ancien régime:Le Cfvnd exige de nouvelles...

Contre le maintien des caciques de l’ancien régime:Le Cfvnd exige de nouvelles nominations

1
PARTAGER

Le parti Coalition des forces vives pour un Nouveau départ (Cfvnd) a tenu dimanche dernier à Godomey, une rencontre d’échanges sur les premiers pas du Nouveau départ. Préoccupé par la présence dans l’administration des thuriféraires du régime Fcbe, ce parti s’insurge contre cette maldonne. Certes, le parti approuve les multiples réformes administratives et institutionnelles en cours.

« Toutefois, nous vous suggérons que la Rupture se poursuive par la nomination de nouvelles têtes à la direction des administrations, sociétés et offices d’Etat », déclare le communiqué de la rencontre. Selon les membres du Cfvnd, les « vrais artisans » du Nouveau départ continueraient de souffrir le martyrs sous l’autorité des Cfvnd du régime défunt. Il s’agit de mutations punitives, et sanctions disciplinaires abusives. « Près de deux mois après l’investiture, plusieurs départements ministériels sont encore administrés par les préfets nommés par le régime défunt ; les directeurs techniques et centraux des ministères, sociétés et offices d’Etat nommés sous l’ancien régime sont encore en place. Aussi, les photos de l’ancien chef de l’Etat traînent-elles toujours dans la plupart des bureaux de l’administration publique. Ce qui montre que rien n’a encore changé », dénoncent les membres du Cfvnd.

Wilfried Noubadan

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Si le pouvoir du nouveau Départ veut réellement décollé, il doit se débarrasser des totalement de tous ceux là qui ont trop servi Yayi et qui ont battu campagne contre lui. Pile ou face, ils ont fait un choix. ils n’ont qu’à en assumer maintenant les conséquences. Talon n’ira pas loin en les laissant trop sur place…. Le peuple dont je fais corps est très mécontent qu’il ait gardé tous ses adversaires dans sa gestion. Et nous qui avions risqué nos vies pour qu’il vienne au pouvoir, quelle seront nos récompenses. Il nous livre comme ça puisque ceux que nous avions combattu continue d’être mieux lotis dans le système qu’ils ont combattu.

LAISSER UN COMMENTAIRE