Consolidation de la coalition de rupture : Encore des collaborateurs de Yayi...

Consolidation de la coalition de rupture : Encore des collaborateurs de Yayi chez Talon

1
PARTAGER

La coalition de rupture soutenant le présidentiable Patrice Talon  continue de ratisser large. Dans la journée d’hier mercredi, plusieurs anciens collaborateurs du Chef de l’Etat ont appelé à voter pour Patrice Talon. Des observateurs trouvent que ces soutiens renforcent les chances de succès du milliardaire.

Depuis quelques jours les nouvelles sont plutôt bonnes pour l’homme d’affaires Patrice Talon. Qualifié pour le second tour de la présidentielle, il a reçu ces dernières heures de nouveaux soutiens. Des proches collaborateurs du président Yayi Boni le présentent comme le meilleur candidat à la présidentielle. Le Pasteur Michel Alokpo considéré comme l’un des faucons du régime finissant, a créé la surprise ce mercredi. « Mon Bénin, mon pays a besoin d’un homme épris de paix et de justice, un homme capable de bâtir l’unité nationale et de redonner espoir au peuple. Cet homme, si vous entendez son nom, je vous invite à applaudir. Cet homme, c’est le président Patrice Talon», a lâché lors d’une conférence de presse cet évangéliste qui a longtemps été chargé de mission au ministère de l’Intérieur.L’ancien ministre de la Culture, Jean-Michel Abimbola qui s’est battu aux côtés de Lionel Zinsou avant le premier tour de la présidentielle, a aussi opéré un revirement spectaculaire. Le Rassemblement national pour la démocratie (Rnd), le parti qu’il a hérité de son paternel défunt,a publié ce mercredi un communiqué appelant ses militants « à aller dans le sens de l’histoire en portant massivement lors du second tour, leur suffrage sur la candidat Patrice A.G Talon». Jean Michel Abimbola qui disputait la Commune de Kétou avec le Madep, un allié de Patrice Talon devrait renforcer « la lourde machine de la rupture » qui se met progressivement en place. A Sakété, la commune natale du Vice-premier ministre, François Abiola, Patrice Talon a aussi négocié de nouveaux ralliements. 11  Conseillers communaux de cette ville élus sur la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) se sont engagés derrière le très redoutable opérateur économique. Ils ont fait leur sortie médiatique sous les auspices de Raliou Arinloyé, ancien maire de la localité et récemment débarqué du cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur.

Soutiens et handicaps

Ces anciens collaborateurs de Yayi Boni constituent des grosses prises pour Patrice Talon. A travers ces revirements, c’est la coalition de rupture qui devrait se consolider. Ces nouveaux alliés de l’ancien roi du coton viennent s’ajouter à la trentaine de candidats malheureux qui ont déjà décidé de ferrailler à ses côtés pour sa victoire.Pour certains observateurs, Patrice Talon, qui a manifestement le vent en poupe, va à l’élection du dimanche avec des avantages certains. Il dispose des hommes et des moyens. Et il ne reste qu’à la coalition de rupture d’aller au charbon pour concrétiser le rêve de l’homme d’affaires. Toutefois, ces nombreux nouveaux soutiens peuvent constituer de gros handicaps. En effet,les anciens ministres et autres anciens proches du Chef de l’Etat sont aussi en partie responsables des maux déplorés ces dix dernières années. Beaucoup ont été complices de la mauvaise gestion dénoncée et condamnée par le peuple. Les électeurs assoiffés d’un vrai changement pourraient s’étonner du repositionnement de ces anciens défenseurs du régime du Changement et se sentir floués.Patrice Talona certes besoin de plusieurs appuis pour  battre Lionel Zinsou le 20 mars prochain. Mais le choix de certains soutiens encombrants peut se révéler contre-productif.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. voil encore des fainants qui pour des raisons de continuit de la pagaille dans la rupture fait allgeance. C’est bien dommage. opportuniste sans phares

LAISSER UN COMMENTAIRE