Conseil ordinaire des ministres : voici quelques mesures prises par le gouvernement.

Conseil ordinaire des ministres : voici quelques mesures prises par le gouvernement.

1
PARTAGER

Le gouvernement a tenu ce mercredi son traditionnel conseil ordinaire des ministres en présence effective du chef de l’état, chef du gouvernement, le président patrice Talon.

A l’issu de ce conseil ordinaire des ministres, le gouvernement du président Patrice Talon a pris trois projets de décrets. Il s’agit :
1- du projet de décret portant structuration type des ministères. En effet, avec la réduction du nombre des ministères qui est passé de 28 ministères à 21, il faut une nouvelle architecture adaptée à l’effectif actuel pour éviter des dysfonctionnements, des conflits d’attribution et pour permettre la vérification et le contrôle public.

A travers ce projet de décret, le gouvernement veut instaurer un nouveau model administratif ; une administration éthique et efficace qui s’harmoniserait bien avec le model politique et économique que le gouvernement entend mettre en place.

Dans le même ordre d’idée, le gouvernement prend la décision de resserrer les cabinets ministériels en supprimant certains postes et en fusionnant d’autres. Ainsi, la direction des affaires financières et la direction du matériel seront fusionnées pour donner la direction des affaires administrative et financière (DAF). De même, certains postes relevant par exemple des chaînes de contrôle feront désormais objets à candidature. Les ministres sont tout de même autorisés à nommer de façon transitoire leur collaborateur en attendant la mise en œuvre du nouveau système.

2- Un projet de décret portant nomination de notaire à la charge de Me Assani qui prend le relais de Me Adébo.
3- Un projet de décret portant abrogeant le décret portant création, fonctionnement et attribution de l’Agence Béninoise des grands travaux.
Le gouvernement n’a pas occulté le problème de l’électricité. Le conseil a donc défini des axes de solutions dans l’immédiat pour réguler la crise énergétique. Ainsi, 5,2 milliards seront débloqués par le ministre des finances pour s’approvisionner en combustible susceptible d’alimenter les groupes afin d’assurer à court terme l’existence de l’électricité jusqu’à fin décembre 2016.

A court terme et à moyen terme, le gouvernement travaille à accroître la production et à atteindre la suffisance énergétique et régler définitivement le problème d’énergie d’ici fin 2018.

Le gouvernement s’est également penché sur l’érosion côtière. Des études sont actuellement en cours pour que des solutions durables soient apportées à ce fléau ;

En outre, pour un bon déroulement de la campagne cotonnière 2015 – 2016, le gouvernement a demandé au ministre des finances de dégager un montant de franc CFA 19 milliards pour le remboursement des dettes des producteurs afin de garantir une bonne saison cotonnière.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE