Conseil d’orientation et de supervision de la Lepi : les 11 membres...

Conseil d’orientation et de supervision de la Lepi : les 11 membres ont prêté serment, hier

0
PARTAGER

Les 11 membres du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS/LEPI) ont été officiellement installés. Il s’agit des honorables députés Idrissou Bako, Simplice Dossou Codjo, Cyprien Togni, Gilbert Bangana, Issifou Amadou, Gérard Gbénonchi, Badirou Aguémon, Louis Vlavonou et Adolphe Djiman. A ceux-ci s’ajoutent le Directeur Général de l’Etat Civil Joseph Conti et le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique(INSAE) Alexandre Biaou.C’était au cours d’une cérémonie de prestation de serment tenue hier, lundi 22 Août 2016 au siège de l’institution et présidée par le Président de la Cour Constitutionnelle Théodore Holo.

Discours de prestation de serment et d’installation des membres du Cos/Lépi de Théodore Holo

Mesdames et Messieurs,

Honorables Invités,

Messieurs les députés,

Il me plait, de prime abord, de vous adresser mes vives félicitations pour avoir été retenus pour siéger au sein du Conseil d’Orientation et de Supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS/LEPI).

Le choix de vos collègues parlementaires est l’expression, que dis-je, le témoignage de leur confiance en vos qualités de probité, en vos compétences et capacités à accomplir avec soin et diligence, la délicate mission républicaine d’actualisation de la liste électorale permanente informatisée.

Comment ne pas associer à ces félicitations Monsieur le Directeur général de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique et Monsieur le Directeur du service national en charge de l’état civil dont la légitime présence à la présente cérémonie, trouve son fondement dans l’article 220 de la loi n° 2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin. Vos compétences techniques doivent à chaque instant éclairer les actions du COS-LEPI en vue de la pleine réussite de sa mission pour le plus grand bien de la République.

Mesdames et Messieurs,

L’actuelle cérémonie de prestation de serment, pour simple qu’elle soit, n’en revêt pas moins une grande importance dans l’ordonnancement juridique de notre Etat et la consolidation de notre démocratie. En effet, si la démocratie se traduit par le bulletin de vote, la légitimité des gouvernants expression souveraine du corps électoral dépend, pour une large part, de la qualité du fichier électoral.

Messieurs les Membres du COS/LEPI,

Permettez-moi donc d’insister sur le rôle capital que votre organe est appelé à jouer dans l’organisation des échéances électorales dans notre pays. Vos attributions consistent essentiellement à garantir la fiabilité du fichier électoral afin que les opérations électorales soient transparentes, crédibles, impartiales et se déroulent dans un climat apaisé.

«Structure administrative indépendante dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie des gestion», il revient entre autres, au COS/LEPI, au regard de l’article 219 du code électoral, «de définir les orientations stratégiques de l’Agence nationale de traitement et de la superviser, d’analyser et régler les difficultés d’application pratique pouvant résulter des dispositions légales et réglementaires relatives au fichier électoral national, de décider de toutes les questions permettant d’assurer la gestion et le fonctionnement effectif de l’Agence nationale de traitement et des Commissions communales d’actualisation en charge des opérations continues d’apurement, de correction et de mise à jour du fichier électoral». Il lui revient aussi « de recevoir des plaintes des citoyens et de lancer des enquêtes si cela est jugé nécessaire».

Messieurs les membres du Conseil d’orientation et de supervision,

Comme je le disais à vos prédécesseurs l’année dernière, votre tâche est primordiale car vous êtes au commandement de tout processus électoral dans notre pays. Or, vous le savez tous, disposer d’une liste électorale fiable c’est déjà réussir dans une large mesure une consultation électorale. Votre responsabilité dans l’organisation satisfaisante des futures consultations référendaires est pleinement engagée. La République attend donc de vous un travail impeccable, accompli avec conscience, professionnalisme et dans les délais légaux.

Vous saurez, je n’en doute guère, relever les défis qui vous sont lancés. Ma conviction se fonde sur non seulement, vos qualités personnelles et vos expériences individuelles, mais aussi, le fait que nous venons d’organiser, après les deux élections capitales de 2015, l’élection présidentielle de 2016 sur la base du fichier électoral apuré et révisé par vos prédécesseurs, un fichier consensuel qui, en principe, intègre déjà ceux qui ont atteint l’âge légal pour voter en 2016. Il ne vous restera donc qu’à prendre en compte et à intégrer au fichier électoral les électeurs omis et ou et qui viennent d’atteindre la majorité.

Je suis persuadé que vous saurez préserver l’esprit de consensus qui a présidé à la création de votre organe et que vous accomplirez votre mission à la satisfaction de la Nation tout entière en vue de la préservation de la paix, de la stabilité des institutions, de la légitimité des gouvernants et de la cohésion sociale.

C’est habité par cette conviction que je voudrais, au nom de la Cour constitutionnelle et, selon l’expression consacrée, «prendre acte de votre serment et vous renvoyer à l’exercice de vos fonctions».

Je vous remercie.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE